Liberté confisquée pour deux agresseurs : ils ont été arrêtés pour vol et détention d’armes à feu.


Les éléments de la brigade de recherches du commissariat de police de l’arrondissement de Golf Sud ont interpellé deux agresseurs en possession d’une machette et d’un pistolet automatique contenant des balles réelles.

Deux redoutables agresseurs, à bord d’une moto, errant les rues tout en semant le bordel sont arrêtés la nuit du vendredi dernier par la police de Golf Sud. Ils possédaient une machette et un pistolet chargé de balles réelles, qu’ils utilisaient pour faire peur à leur cible pour ensuite les dépouiller de leurs biens matériels avant de se fondre dans la nature.

 Mais, quand les deux malfaiteurs ont débarqué à hauteur de la pharmacie de Golf Sud, ils ont vite été repérés par des éléments de la brigade de recherche du commissariat de la localité, qui effectuaient une patrouille de sécurisation dans le secteur à bord de leur véhicule de service. Ils ont été trahis par la vitesse à laquelle ils couraient pour ne pas rater leur proie qui était devant la pharmacie pour lui arracher son téléphone portable. Face aux cris d’au-voleur, le scootériste s’affole, redémarre en trombe et se lance dans une course folle, histoire de sauver sa peau.

Les policiers qui ont assisté à la scène engagent une course poursuite et les attrapent. Ils tombent un à un avec d’autres portables volés, mais le plus terrifiant est la machette et une arme à feu contenant des balles réelles trouvé sur eux lorsque la police procède à une fouille corporelle.

Après un examen de l’arme à feu, les agents découvrent qu’il manque deux balles réelles dans le chargeur du pistolet automatique. Des balles qu’ils ont sans doute utilisées dans des tirs de sommation dans le but de tenir en respect les intervenants au cours de leurs raids ou pour contraindre les durs à cuire à lâcher prise.

Ils ont été déférés, hier, au parquet du palais de justice de Pikine et Guédiawaye pour flagrant délit de vol avec usage de moyen de locomotion commis la nuit et détention illégale d’arme à feu contenant des balles réelles.

Les Échos
Mardi 21 Septembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :