Libération de Khalifa Sall : satisfecit autour de l’acte posé par le Président Macky Sall (Par Cheikh BAKHOUM)


Libération de Khalifa Sall : satisfecit autour de l’acte posé par le Président Macky Sall (Par Cheikh BAKHOUM)
Khalifa est libre. Dans les bras de sa mère il a pu se blottir ce dimanche 29 septembre 2019, auprès de ses proches il a pu passer sa première nuit depuis plus de deux ans. Que d’émotions vécues par lui-même et ses proches grâce à la remise de peine que le Président Macky SALL a bien voulue lui accorder ainsi qu’à ses codétenus. J'aimerais aujourd’hui exprimer toute ma satisfaction suite à cet acte d’apaisement posé par le Président de la République, son Excellence Macky SALL.

Tout porte à croire que les minarets de Massalikoul Jinane qui pointent fièrement vers le ciel, ont enveloppé la capitale du voile de la grâce et de la miséricorde. La poignée de mains du vendredi 27 septembre 2019 entre le Président Abdoulaye WADE et son successeur à la tête de l’Etat Macky SALL augurait une décrispation élargie dans le champs politique avec pour conséquence une meilleure concorde et unité nationale.
Je l'ai dit, avec constance, depuis le début de cette épreuve ; au-delà de l'adversité consubstantielle au débat démocratique, il y a la fraternité humaine, la camaraderie patriotique. Ce substrat essentiel qui fait qu'adversaire ne saurait être synonyme d'ennemi. En tout cas pas sous nos tropiques, pas entre nous qui sommes d’une manière ou d’une autre liés!
 
Alors mes pensées vont vers la mère de Khalifa SALL, qui a, avec patience et dignité, enduré pendant de longs mois. Elle est une grand-mère pour nous tous et nous prions pour qu'Allah lui accorde encore de longues années aux côtés de sa famille.

Avec la découverte des hydrocarbures, une nouvelle ère se profile à l'horizon. Une ère prometteuse et annonciatrice de lendemains meilleurs pour tous les Sénégalais. Parmi les clés qui devraient nous permettre d'en tirer profit et d’inscrire notre pays sur une véritable trajectoire d'émergence, figurent en bonne place la cohésion nationale et le respect mutuel. C'est tout l'enjeu de ce début de second mandat qui, avec le dialogue national, pose les bases de l'engagement patriotique de tous pour la construction du Sénégal dont nous rêvons.

Nous, acteurs politiques, avons donc à faire preuve de dépassement pour nous hisser à la hauteur des enjeux. Pour le peuple, pour la République…
Cheikh BAKHOUM
Responsable politique de l’APR à Grand Yoff
 
Mardi 1 Octobre 2019
Dakar actu




Dans la même rubrique :