Les préposés à la protection rapprochée réclament un statut

Les gardes du corps ont tenu ce matin un séminaire d'échanges et de réflexion sur leur statut. Mais aussi sur la question de leur attitude et comportement devant l’amalgame et l'assimilation dont ils font l'objet avec les nervis.
Selon Latif Mbaye, le coordinateur du Cofasc, cette période de veille électorale marquée par d’innombrables menaces proférées par les politiques, tout comme l’insécurité ambiante, sont autant de facteurs qui les exposent et les incitent à poser des actes allant dans le sens d’œuvrer pour des élections apaisées dans le pays...


Samedi 20 Octobre 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :