Les populations de Ten Toubab dans la rue / "Le gouvernement de Macky Sall nous a trahi" (Gorgui Diouf)


Les populations de Ten Toubab étaient dans la rue  pour protester contre ce qu'elles qualifient d'injustice... Entre autres doléances, le butimage de la route (Nguékokh, Ten Toubab,Tassette...), la problématique des carrières d'extraction de sable et la distribution de l'eau gérée par Aquatech qui engendre plusieurs problèmes.
Selon le porte parole des populations, le butimage de la route est devenu indispensable car cette période d'hivernage où elle devient impraticable, accentue l'enclavement de la zone. Cette même route participe économiquement à écouler les produits agricoles des populations. Selon toujours le porte-parole des populations, à chaque fois qu'approchent des élections, les autorités leur promettent le bitumage.
 
L'autre motif de leur marche est la problématique de l'eau avec Aquatech. Selon Djily Diouf, les populations souffrent car pour avoir de l'eau rien que pour s'abonner sur le réseau, Aquatech leur réclame une rondelette somme de 110. 000 frs. À cela s'ajoutent les coupures intempestives d'eau occasionnées par le non paiement des factures d'électricité par Aquatech qui selon Djily Diouf, doit une somme de 08 millions a la Senelec.  Une situation que ce dernier qualifie d'injustice que les populations subissent pour avoir honoré leur devoir vis à vis de Aquatech.
Le porte parole des populations a aussi dénoncé la qualité de l'eau qui n'est pas potable.
 
 
Les populations ont comme troisième doléance la réglementation des carrières d'extraction de sable de dune. Selon Djily Diouf dès les premières heures de la matinée (03 du matin) on assiste à des files de camions qui perturbent le sommeil des populations... À cela s'ajoute la poussière qui élit domicile dans les maisons, occasionnant le décès des bébés...
 
"Nous sommes trahis par le gouvernement de Macky Sall, qui, chaque fois qu'il y a des élections, nous envoie ses émissaires pour nous promettre la résolution de nos doléances. Malheureusement après avoir voté pour eux, nous ne les revoyons plus. Cette situation est terminée! Cette fois, si la route n'est pas bitumée nous n'allons pas voter..." peste encore Djily Diouf...


Mercredi 22 Juin 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :