Les nouvelles injonctions sanitaires du PR : « Désormais, les recrutements de médecins et de spécialistes qui se feront, les personnels qui seront choisis auront l’obligation de rester au moins 5 ans dans les régions » (Macky Sall)


Décidemment, le président de la République est plus que jamais résolu à pallier au déficit de personnel soignant dans les parties les plus reculées du pays. En effet, le Chef de l’Etat, Macky Sall a pris de nouvelles mesures tendant à renforcer la prise en charge sanitaire des populations dans les régions en imposant des années de services aux spécialistes pour être affecté d’une région à une autre.

« Le droit à la santé est un droit inhérent à la condition humaine. Nous tombons tous malades puisque nous sommes des êtres vivant, nous avons tous le droit d’être soigné. Toutes nos régions proches ou éloignées de la capitale sont d’égale dignité et méritent un accès équitable aux soins avec un personnel de santé de qualité. J’ai dit au ministre de la santé que désormais, les recrutements de médecins et de spécialistes qui se feront, les personnels qui seront choisis auront l’obligation de rester au moins 5 ans dans les régions. », a fait savoir, ce 31 mai,  sur les antennes de la RTS, le président de la République, à l’occasion de l’inauguration de l’hôpital régional de Kédougou. Pour Macky Sall, la démarche reposera sur une charte qui sera soumis à tous les nouveaux recrus du système sanitaire.

« Il n’y a pas de raison que les centres de Kédougou, Kolda, Ziguinchor ou de Matam ne puissent pas avoir de spécialistes pendant qu’à Dakar, il y’a pléthore, cela nous ne pouvons plus l’accepter. », a-t-il soutenu avant d’engager le ministre de la santé à poursuivre la mise en œuvre des dispositions nécessaires, à cet effet. Le président Macky Sall s’exprimait dans le cadre de sa tournée économique qui l’a l'a mené ce lundi, à Kédougou, dans le Sud-Est du pays.
Mardi 1 Juin 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :