"Les gens ont attendu la mort de Sidy Lamine Niass pour lui rendre hommage. Personne n’a pensé lui rendre hommage de son vivant!" (Cheikh Baye Cissé - Moukhadam)

C’est un monument de la presse sénégalaise qui s’est affaissé mardi, une grande figure de la démocratie. À l'annonce de la disparition du Président directeur général du groupe Walfadjri, de nombreuses personnalités se sont exprimées dans les médias et sur les réseaux sociaux. Une avalanche de messages de condoléances et des témoignages s'accumulent depuis. Cheikh Baye Cissé Moukhadam s'est dit "profondément touché" par la nouvelle. Mais, le guide religieux estime que le problème au Sénégal est que le gens attendent toujours la mort pour rendre hommage. "Les gens ont attendu la mort de Sidy Lamine Niass pour lui rendre hommage. Personne n’a pensé lui rendre hommage de son vivant", regrette Cheikh Baye Cissé - Moukhadam...


Jeudi 6 Décembre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :