Les Etats-Unis isolés à l'ONU sur la question du statut de Jérusalem


Les réactions à la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël continuent de générer une très forte réprobation. Dernière en date, celle du Conseil de sécurité de l’ONU qui s’est réuni en urgence vendredi à New York à la demande de huit pays. Les Américains sont apparus totalement isolés diplomatiquement. Ses alliés traditionnels, le Royaume-Uni et la France, ont condamné une décision « qui n’est pas conforme aux résolutions du Conseil de sécurité ».


Jamais, même lors du déclenchement de la guerre en Irak, les Etats-Unis n’ont paru aussi seuls. Les 14 membres du Conseil de sécurité ont unanimement condamné la décision de Washington. « Nous sommes en désaccord avec la décision américaine de déménager leur ambassade à Jérusalem et de la reconnaître unilatéralement comme capitale d’Israël avant un accord final, a affirmé Matthew Rycroft, représentant britannique et plus proche allié des Américains. Cette décision n’aide pas à promouvoir la paix dans la région, un but que je sais que nous partageons tous dans ce conseil. »

Dans une rare unité européenne, les ambassadeurs français, britannique, italien, allemand et suédois ont aussi condamné une décision qui n’est pas conforme aux résolutions du Conseil de sécurité qui ne reconnaît aucune modification aux frontières du 4 juin 1967 à l'exception de celles convenues par les parties par la voie de négociations.

Peu ébranlée par ces condamnations en cascade, l’ambassadrice américaine a estimé au contraire que Washington devait rester un partenaire privilégié : « Nous sommes plus engagés à promouvoir la paix des Israéliens et Palestiniens que nous ne l’avons jamais été auparavant. »

Le conseil a pris note en pressant les Américains de faire des propositions détaillées pour un règlement israélo-palestinien.
Samedi 9 Décembre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :