Les "Boko Haram" Sénégalais et Abdou Akim Mbacké Bao risquent les travaux forcés à perpétuité


Les "Boko Haram" Sénégalais et Abdou Akim Mbacké Bao risquent les travaux forcés à perpétuité
Après avoir requis 30 ans de travaux forcés contre l'Imam Alioune Ndao, le procureur a demandé au tribunal d'enfermer Matar Diokhané et les dix autres sénégalais ayant séjourné dans les fiefs de Boko Haram aux travaux forcés à perpétuité. Pour Matar Diokhané, il a aussi demandé à ce que l'accusation d'acte de terrorisme par association de malfaiteurs soit requalifiée en complicité d'actes de terrorisme.
Au sujet des autres infractions, le représentant du ministère public est favorable à leur maintien. Il fait la même requête au sujet du reste de la bande, à savoir Abdou Aziz Dia dit Abou Zoubeir, Cheikh Ibrahima Bâ alias Abou Khaled, Ibrahima Mbalo dit Abou Moussa, Mouhamed Lamine Mballo, Abdou Akim Mbacké Bao, Mouhamed Ndiaye alias Abou Youssouf, Oumar Yaffa abou Hafsa, Lamine Coulibaly ou Abou Javar, Aboubacry Diallo alias Abou Jendel, Latyr Niang dit Abou Moussa, Ibrahima Diallo alias Abou Omar.  
Lundi 14 Mai 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :