Léona Niassène : « Cette maison n'a jamais été contre le pouvoir... Le défunt khalife m'avait dit que celui qui dirigera cette mosquée, ne sera jamais contre Cheikhou Tidiane et Macky Sall... » ( Serigne Arabi Niass, Imam Ratib)


Léona Niassène : « Cette maison n'a jamais été contre le pouvoir... Le défunt khalife m'avait dit que celui qui dirigera cette mosquée, ne sera jamais contre Cheikhou Tidiane et Macky Sall... » ( Serigne Arabi Niass, Imam Ratib)
L'Imam Ratib de la grande mosquée de Léona Niassène, Serigne Arabi Niass, qui a fait une sortie au lendemain de la convocation à la police de son adjoint, a beaucoup regretté cet événement qui, dit-il, n'honore guère cette cité vis-à-vis de Tivaoune, Touba etc...


Serigne Arabi Niass dira qu'il a été le premier à être convoqué au commissariat. " Moi qui vous parle, j'ai été pourtant convoqué à la police. Mais je me suis dit que cela ne valait pas la peine d'informer qui que ce soit. Je me suis rendu à la police, et j'ai été interrogé sur certains points. Au final, personne n'a été au courant de cette convocation. Et pour moi rien ne s'est passé, c'est un non évènement. C'est l'imam qui a été convoqué, le khalife a décidé de l'accompagner, il y a rien d'extraordinaire à cela... L'autre fois, je m'apprêtais à aller à la mosquée pour la prière de la nuit (Nafila) mais lorsque le gouverneur m'a appelé, j'ai finalement renoncé….Les jeunes qui s'agitent n'ont rien compris et les téléphones aidant, l'affaire a été portée au niveau national. Depuis 2012, je suis l'imam de cette mosquée, mais c'est la première fois qu'une telle chose arrive dans cette cité…", a-t-il regretté.

Poursuivant, l'Imam Ratib de la grande mosquée de rassurer l'Etat par rapport à la reconnaissance de cette cité. "Un jour, je discutais avec El Hadj Ibrahima Niass (le défunt Khalife) et il m'a relaté ce qu'il a dit au président Macky Sall sur cette mosquée. Il a dit au président qu'il n'avait que trois attentes et la première c'est la construction de la mosquée, la deuxième, la construction de la mosquée et la troisième, encore le même vœu. C'est finalement l'Etat qui a bouclé les travaux. Cette maison n'a jamais été contre le pouvoir. D'ailleurs, il m'avait également dit que celui qui dirigera cette mosquée de son vivant ou à titre posthume, ne sera jamais contre Cheikhou Tidiane et Macky Sall…", a-t-il renchéri.


Avant de terminer, Serigne Arabi Niass a invité la jeunesse de Léona Niassène à privilégier les études et à cultiver la paix....
Lundi 11 Mai 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :