Lenteur dans le traitement des rapports des corps de contrôle : « Il faut encadrer la saisine du procureur et l'obliger à poursuivre » (Me Ousmane Sèye)


Lors de l'atelier de restitution des résultats de l'étude sur la mise en oeuvre de la Convention de l'Union Africaine de Prévention et de Lutte contre la Corruption au Sénégal, Me Ousmane Sèye a avoué que pour lutter efficacement contre la corruption, il faut une modification des textes dans le sens des poursuites et dans le sens des pouvoirs du procureur de la République. 

Pour cela, il recommande que les pouvoirs de ce dernier soient encadrés en matière de lutte contre la corruption et la concussion, pour l'inciter à poursuivre, à saisir le juge parce que seul le juge doit avoir l'opportunité des poursuites.

Et concernant les lenteurs dans le traitement des rapports des corps de contrôle, la robe noire propose d'encadrer la saisine du procureur et l'obliger à déclencher des poursuites. 
Jeudi 26 Novembre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :