Législatives2022 : Bougane se radicalise contre Benno, met le Conseil Constitutionnel devant l'histoire et interpelle les observateurs


Législatives2022 : Bougane se radicalise contre Benno, met le Conseil Constitutionnel devant l'histoire et interpelle les observateurs
Après les leaders de la coalition Yewwi Askan Wi, c'est au tour de Bougane Guèye Dany de monter au créneau pour,  à son tour, appeler les Sénégalais à la mobilisation. Face à la presse tard dans la nuit du lundi au mardi, le chef de file de Gueum Sa bopp de dire sans le regretter : "nous avons en face de nous de grands bandits qui s'investissent pour faire passer leurs listes. Nous avons saisi les représentations diplomatiques basées au Sénégal, principalement l'ambassade de France, d'Allemagne, des USA, la délégation de l'UE et l'Usaid", prévient-il.
 
À l'en croire et comme le dit toute l'opposition, "une partie de l'administration est en train de tout faire pour exclure des Sénégalais qui n'ont de tort autre que d'avoir pris leur courage à deux mains pour s'investir dans la politique".
 
Ainsi face à cette situation, il tend la main à l'opposition. "Nous interpellons la classe politique pour dire pas de compromission, de deal. Nous demandons l'application de la loi dans toute sa plénitude. Le Conseil Constitutionnel est face à l'histoire. Depuis 48 heures nous attendons sa décision, mais hélas. Macky Sall et sa coalition sont dans une position de négociations pour arriver à des compromissions qui permettraient à leurs listes et à d'autres de passer". 
 
Néanmoins, il regrette : "il y a certains hommes politiques qui marchandent avec le pouvoir pour une compromission afin que leurs listes passent". 
 
Selon lui, les 7 sages du Conseil Constitutionnel sont devant l'histoire à cause de la décision qu'ils vont rendre. Les Sénégalais surveillent le Conseil Constitutionnel. Nous n'acceptons aucune jurisprudence. Même si on nous écarte, personne ne peut nous empêcher de battre campagne pour imposer la cohabitation. Le combat c'est une défaite psychologique qu'il faut affliger à Macky Sall et sa coalition pour qu'ils sachent que le troisième mandat est impossible au Sénégal. Toutes ses manigances c'est pour le troisième mandat!"  
Mardi 24 Mai 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :