Légalisation homosexualité : Le PSD JANT-BI « brûle » Amnesty Sénégal et Seydi Gassama et soutient la politique de jeunesse du Président Sall.


Le Bureau politique du PSD JANT-BI réuni aujourd’hui, a rejeté avec force et à l'unanimité « les pressions déguisées, scandaleuses et inacceptables, dans l’amalgame et la provocation, exercées sur l’État du Sénégal, par des organisations de Droits Humains, et particulièrement amplifiées par Amnesty Sénégal, pour le contraindre à légaliser les actes contre nature et l’homosexualité ». Mamour Cissé, Président du Parti et ses camarades, d’ajouter que l’organisation précitée « pousse la provocation jusqu’à soutenir qu’autant Adji Sarr a des Droits, autant les homosexuels ont les leurs, comme s’il s’agissait de la même chose. »

La référence à cette pauvre écorchée vive, fera savoir le BP de PSD JAant Bi, présumée victime d’un redoutable prédateur nocturne, « a le mérite, au moins de démontrer une claire appartenance et un soutien constant à un camp politique précis ; cette référence a aussi le mérite de démontrer le peu de cas que ces gens-là font de nos valeurs culturelles et de nos convictions religieuses, qui condamnent définitivement, et sans équivoque, les pratiques qui ont détruit Sodome et Ghomorre ! » 

« Amnesty Sénégal et compagnie doivent savoir, une fois pour toutes, que la fornication entre gens de même sexe, n’est pas, et ne sera jamais, pour nous, un droit humain, mais au plus, un droit animal, qui n’a aucune chance de prospérer dans ce pays de valeurs, construit au fil des siècles par des hommes et des femmes tout à fait normaux », ajoute la même source.
Enfin, le PSD JANT-BI finira par dire sur le même sujet, que toutes ces accusations fantaisistes contre le Sénégal, qu’ils ont dû confondre avec d’autres pays, ne méritent aucune attention, parce que le Sénégal a déjà parfaitement intégré dans ses politiques publiques l’humanisation des centres de détention, la protection des enfants avec la criminalisation du viol, la prise en charge des enfants de la rue, la scolarisation obligatoire et toutes les libertés d’expression et de manifestation garanties. « En réalité, le vrai combat de ses pourfendeurs de l’Image de notre Pays, ce n’est ni plus ni moins que la promotion du projet étiqueté : « épanouissement total des LGBT au Sénégal » ! Cette ignoble ambition ne passera jamais dans ce pays, attaché aux valeurs morales cardinales léguées par les anciennes générations ; que cela soit clair »,  conclut-il.
Sur un autre registre, le BP du PSD JANT-BI a félicité et encouragé le Président Macky Sall, pour son discours historique du 3 avril, qui « a soulevé un grand espoir chez les jeunes de notre pays », assure t-il.
Le PSD JANT-BI d’estimer que déjà, des signes et des gages de sincérité, de souci d’efficacité et d’efficience sont donnés par le Président de la République à travers des actes qu’il a posés. 

« En effet parce qu’il tient à ce que les travaux de ce Conseil, qui prend de plus en plus les allures d’un Pacte de Progrès avec la Jeunesse, s’appuient sur la réalité de nos terrains, dans un format inclusif, associant la jeunesse ouvrière, artisanale, paysanne, entrepreneuriale, sportive, artistique, du secteur informel, des cultures urbaines et des loisirs, le Président de la République a initié des consultations préparatoires, dans les quatorze régions du pays, avec l’encadrement de l ‘administration territoriale et locale, pour établir l’état actualisé de leurs potentialités et contraintes ; de même, des instruments renforcés de financement, de formation et de conseil, proches des bénéficiaires, seront déployés sur l’ensemble du territoire, à travers des guichets uniques, dénommés Pôles Emploi et Entreprenariat pour les jeunes et les femmes », lit-on dans le document. 

Devant une telle opportunité, malgré une mauvaise conjoncture mondiale, le PSD JANT-BI appelle la jeunesse du Sénégal, à s’ouvrir à son nouvel avenir radieux, avec ferveur, confiance et enthousiasme...
Vendredi 9 Avril 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :