Le vrai coût des stades : Réponses aux radotages d’un vieux manipulateur devenu gâteux.


Le vrai coût des stades : Réponses aux radotages d’un vieux manipulateur devenu gâteux.

Invité de l’émission Grand Jury de ce dimanche 23 Février 2020, Monsieur Mody Niang s’est encore adonné à son exercice favori : attaquer le Président Macky Sall, même s’il lui faudrait pour cela, prendre beaucoup de libertés avec la vérité.

C’est ainsi qu’il s’est mis à aligner des chiffres sortis de sa seule imagination, pour tenter de démontrer ce qu’il voudrait faire passer pour un manque de rigueur dans la gestion des ressources publiques sénégalaises.

A titre d’exemple, Monsieur Niang a osé déclarer sans frémir que la construction du Stade de France a coûté 171 milliards de francs CFA, pour une mise en parallèle avec le projet du Stade Olympique de Diamniadio qui vient d’être lancé pour un coût projeté à 155 milliards de francs CFA.

Monsieur Niang a tout faux, et mes recherches démontrent à suffisance ses hâbleries. 

En effet le Stade de France, dont les travaux ont démarré en 1995, avait coûté officiellement 2 milliards de francs français –l’euro n’était pas encore en cours- avec une parité de 100 francs CFA pour 1 franc français ; ce qui faisait à l’époque 200 milliards de francs CFA. Réellement, il avait coûté plus, et les sources autorisées s’accordent désormais sur l’équivalent de 364 millions d’euros aujourd’hui, environ 240 milliards de francs CFA.

J’insiste sur le fait que le Stade de France a été construit il y a 25 ans. Cette précision ne manque pas d’intérêt car ceux qui ont eu à construire une maison il y a 25 ans savent que le même immeuble leur coûterait aujourd’hui plus du double de ce qu’ils avaient dépensé à l’époque.

Si le Stade de France devait être construit une nouvelle fois actuellement, il coûterait clairement beaucoup plus que les 240 milliards de francs CFA qu’il avait coûté en 1995. Et si le Stade Olympique de Diamniadio avait été construit il y a 25 ans, il aurait certainement coûté moins que la moitié des 155 milliards de francs CFA auxquels il est présentement estimé.

Il y a moins de 2 ans, lorsqu’il fut question de rénover le Stade de France en vue des Jeux olympiques de 2024 prévus à Paris, le ministre français en charge des Comptes publics avait déclaré lui-même que ces travaux de rénovation devraient coûter… 450 millions d’euros équivalent à près de 300 milliards de francs CFA, c’est-à-dire beaucoup plus que la construction de ce stade, mais surtout, près de deux fois le coût de la construction du Stade Olympique de DiamniadioFinalement, il fut question de « rénovation a minima » pour un coût de 50 millions d’euros soit environ 34 milliards de francs CFA, portant surtout sur l’éclairage, la vidéo surveillance, les restaurants… en attendant de franchir l’échéance 2024.

 

 

EFrance, d’autres stades ont été construits à une époque plus récente, aucun n’étant comparable au Stade de France en dimensions et en capacité, mais à des coûts se trouvant dans la même fourchette. A titre d’exemple, à Paris, le stade du Racing 92, construit entre 2013 et 2017, avec une capacité de moins de 40 mille places, a coûté 360 millions d’euros (plus de 235 milliards de CFA). A Lille, le Stade Pierre-Mauroy, construit entre 2009 et 2012, pour une capacité de 50 mille places, a coûté 324 millions d’euros (212 milliards de francs CFA). Le Stade de Lyon, d’une capacité d’environ 60 mille placesconstruit entre 2012 et 2015, a coûté 480 millions d’euros (314 milliards de francs CFA).

En Afrique, on peut citer quelques stades réalisés ces dernières années. En Afrique du Sud, le Cape Town Stadium construit entre 2007 et 2009, pour une capacité de 65 mille places, a coûté plus de 180 milliards de francs CFA, alors que le Stade de Durban, construit dans la même période, pour une capacité de 54 mille places a coûté plus cher encore, à 270 milliards de francs CFA. Au Nigeria, le Stade national d’Abuja a coûté 216 milliards de francs CFA.

Bien sûr, on pourra trouver aussi des stades à 30, 50 ou 80 milliards de francs CFA. C’est comme les maisons, elles ne sont pas toutes de même standing et par conséquent ne sauraient être de même coût.

Mody Niang est un vieux manipulateur, mais force est de constater que ses montages qu’il voudrait diaboliques présentent de plus en plus de lacunes, preuve d’une décadence intellectuelle inéluctable. Ne l’a-t-on pas entendu dans la même émission, après avoir déformé des propos publics du Président de la République, accuser celui-ci d’avoir posé le coude sur des rapports de l’OFNAC, alors que tout le monde sait que cet organisme saisit directement la justice de ses rapports sans passer par l’Exécutif ? Impétueux et revanchard, Mody Niang a certainement la nostalgie de sa fonction de porte-parole à l’OFNAC.

A force de trop en faire, il est devenu simplement ridicule et donne l’impression d’être en mission commandée.

 

 

Maissa Mahécor DIOUF / CONVERGENCE DES CADRES RÉPUBLICAINS (CCR)

 
 
 
 
 
Zone contenant les pièces jointes
 
 
 
Lundi 24 Février 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :