Le secteur industriel parent pauvre des financements publics / Ousmane Sonko interpelle le MEF : « Quelle est la vision industrielle du président Macky Sall ? »


Pour le leader de PASTEF, le faible pourcentage de 0,98 % (sur les 24% au secondaire)  des ressources du Plan triennal d’investissements publics 2018-2020 affecté à l’industrie sénégalaise indique que le président Macky Sall manque de vision. « L’examen du Ptip (Programme triennal d’investissements publics) nous conforte dans ce qui est toujours dit à savoir le manque de vision du président Macky Sall et du Plan Sénégal émergent (PSe) », a conclu résolument ce lundi, à l’Assemblée nationale, Ousmane Sonko.

Celui-ci croit savoir qu’il n’y a pas d’évolution sous le magistère du patron de l’Apr devant la nécessité de rendre l’industrie sénégalaise compétitive. Il en veut pour preuve : en 2012, le secteur primaire bénéficiait de 13,7 %   2012 des financements, le secondaire de 21,4 65%  et le tertiaire de 65%. Selon les projections de la Direction de la prévision et des études économies (Dpee) , ces rations seront respectivement de 13,8 %, 24 % et 63 %.  

« Donnez-moi l’exemple d’un pays qui a réussi à émerger sans un secteur industriel fort », interpelle encore Sonko, s’adressant au ministre de l’Economie, des Finances et du Plan. L’ex-inspecteur des impôts et domaines demande à l’argentier de l’Etat de travailler sur des modèles d’importation et d’’exportation de substitution pour rendre le Sénégal compétitif.
Lundi 11 Décembre 2017
Dakar actu




Dans la même rubrique :
LE LAIT, TROP LAID ?

LE LAIT, TROP LAID ? - 24/05/2018