Le président de Amnesty International dénonce la lenteur des procédures concernant les forces de l'ordre.

Me Amadou Diallo, president de Amnesty International - Sénégal, a dénoncé aujourd'hui la lenteur des procédures concernant les forces de l’ordre.


L’avocat est d’avis que «le juge tarde trop à enquêter ou rendre justice» dans les dossiers impliquant des hommes de tenue. Une lenteur assimilable à ses yeux à un «dysfonctionnement».

Me Amadou Diallo déplore, par ailleurs, que le leader des FDS, Dr Babacar Diop, ait été «convoqué en vain» par le Doyen des juges dans l’affaire des brimades dont il a fait l’objet à Rebeuss.

«Nous avons été informés depuis la semaine dernière. Dr Babacar Diop a été régulièrement convoqué. Donc, il ya dysfonctionnement. En tant que président de Amnesty, nous déplorons les lenteurs des procédures concernant les forces de l'ordre», s’est s'est indigné Me Amadou Diallo. 
Mardi 25 Février 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :