Le parrainage a fini de nettoyer la scène politique.


Décrié par certains et approuvé par d’autres, le parrainage citoyen pour la candidature aux élections présidentielles a au moins permis de résoudre un problème sérieux de la démocratie sénégalaise.

Démocratie signifie représentativité, pouvoir du peuple par le peuple et pour le peuple mais faudrait-il que le peuple vous désigne pour le représenter. Une pléthore de candidats pour une présidentielle ne signifie pas démocratie. Une situation politique où n’importe qui peut se lever un beau matin et proclamer d’autorité qu’il représente le peuple n’est pas la démocratie. Une vingtaine de candidats à une élection nationale incapable de rassembler 5% de l’électorat est une parodie de démocratie mais pas la démocratie.

Il est heureux de constater qu’après la campagne pour la récolte des parrainages, le peuple sénégalais a choisi ses meilleurs candidats. Le parrainage a mis hors d’état de nuire toutes ces candidatures fantoches et écarté tous les plaisantins qui n’existent que par les médias et des combines. 

Nous pensons en âme et conscience que les sept  candidats retenus sont ceux qui sont les plus représentatifs et que l’un d’entre eux sera capable d’assumer et d’assurer pleinement la lourde et honorable charge de Président de la République du Sénégal au sortir des élections du 24 février prochain. 

La nouvelle situation permettra des débats clairs et audibles pendant la campagne, ce qui contribuera à éclairer le choix des sénégalais. Les opérations de vote pourront se tenir correctement dans des conditions normales. L’administration territoriale pourra sereinement déployer la logistique nécessaire et des moyens suffisants pour une bonne tenue des élections.
 
Il apparait clairement par ce premier filtre du parrainage que ce sont les candidats représentatifs d’aujourd’hui qui sont tous  sur la ligne de départ. La piste est bien dégagée et on pourra assister confortablement à la course.

Bocar LY PCS ASPT
Mercredi 9 Janvier 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :