Le mouvement « And Liguèye Bounkiling Horizon 2035 » charge et accuse le maire de dictature, discrimination, favoritisme…


«  La dictature, discrimination et favoritisme du maire libéral face à ses adversaires politiques de la commune de Bounkiling. Tous les délégués de quartier sont nommés par le maire, l'un d'eux a été limogé pour son appartenance politique », telles sont  les accusations de monsieur Wandifa Dramé coordonnateur du mouvement, conseiller municipal et responsable Apr.

Ce dernier avance : « les apéristes de cette commune sont privés de tout; la distribution des terrains, le recensement public pour le social, la nourriture, le chômage agricole et les bourses de sécurité familiales sont gérés par l'équipe municipale, dont les 95% sont attribués à ses militants. La gestion du forage par son poulain est nébuleuse, ses proches ne paient pas l'eau et gonfleraient la facture des uns en faveur des autres. Les quartiers défavorables au maire comme Couady, Grand Dakar Angle Fouta, une partie de Sollykunda et Plateau, vivent dans le noir et il éclaire la devanture de la maison de ses militants. Au vu et au su de toutes ces difficultés, nous lançons un appel solennel aux autorités compétentes, pour qu'elles fassent une enquête et prennent des mesures face à ce dictateur »,  dénonce-t-il.

« Nous demandons au président Macky Sall d’envoyer une délégation spéciale à Bounkiling pour soulager la population et moderniser la commune. Bounkiling manque de tout, le maire a passé 17 ans à la tête de la mairie avec zéro réalisation », alerte-t-il.

Boubacar Sylla, adjoint au maire de Bounkiling de balayer d’un revers de la main ces accusations : « je suis au regret d'entendre les fausses accusations d'un politicien en perte de repères qui passe tout son temps à calomnier d'honnêtes hommes comme l'honorable HCCT et en même temps maire de Bounkiling, Lamine Faty », souligne-t-il.      

« Pour ce qui est du foncier le conseil municipal a suivi toutes les procédures légales en associant les propriétaires terriens à la répartition des quotas. Je persiste et signe que les 98% sont satisfaits de la distribution des parcelles. La gestion du forage n'est pas de la compétence du conseil municipal. Au niveau du forage, il y'a un comité de gestion présidé par le Préfet du Département et la distribution des semences dépend du service de l'agriculture qui chaque année distribue les intrants. Je précise que le maire depuis la chute du Pds ne cesse de laminer ses adversaires et il aura toujours une longueur d’avance sur ses concurrents directs », clarifie-t-il...
Mercredi 24 Avril 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :