Le ministre de l’Intérieur sur l’immigration irrégulière : « On n’a pas besoin de criminaliser le système pour condamner les passeurs »


Le ministre de l’Intérieur sur l’immigration irrégulière : « On n’a pas besoin de criminaliser le système pour condamner les passeurs »
Le ministre de l’Intérieur semble être favorable à une politique de tolérance à l’endroit des candidats à l’immigration irrégulière. « Les voyageurs sont considérés comme des victimes. Quand on subit une traite, on est victime. C’est plutôt ceux qui vivent de ça qu’il faut poursuivre », a déclaré le patron de la police, en marge de la signature du document cadre de collaboration axé sur le renforcement de la mise en œuvre de la coordination du suivi des activités liées à l’entrepreneuriat à l’échelle des circonscriptions territoriales.

Aly Ngouille Ndiaye ne voit pas l’utilité de criminaliser ce délit, malgré la recrudescence du phénomène migratoire. « On n’a pas besoin de criminaliser le système pour les condamner », a-t-il indiqué. Le ministre assure que des dispositions ont été prises pour renforcer la sécurité. Il renseigne qu’aujourd’hui 28 présumés convoyeurs, entre les mains de la justice, seront condamnés « parce qu’ils participent aujourd’hui à l’émigration clandestine par voie maritime de ces jeunes. Nous avons aujourd’hui un arsenal qui existe pour condamner de façon très ferme, notamment les convoyeurs », avertit Aly Ngouille. Si l’on en croit l’autorité, la police a pu empêcher le départ d'autres candidats à l’immigration...
Mercredi 28 Octobre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :