Le mental et la psychologie : une urgence pour le football sénégalais


 Deux éléments nécessaires pour les équipes nationales du Sénégal. Le mental et la psychologie jouent un rôle très important dans l’évolution d’un footballeur de haut niveau, ainsi ayant acquis une formation en psychologie sportive, psychologie de groupe, psychologie de l’enfant, de l’adolescent et des personnes âgée et ayant scientifiquement observé toutes les équipes nationales de football du Sénégal (toutes catégories confondues), je me suis rendu compte que ces dernières sont souvent éliminées à 30% par défaut d’un mental fort (domination mentale qu’une équipe fait subir à une autre durant un match ou une compétition) et d’une bonne dynamique de groupe(c’est la mouvance qui
pendant un temps donné permet à une équipe de réaliser des performances s’appuyant sur une confiance collective partagée par ces joueurs), partant de toutes ces considérations, je préconise à ce qu’on intègre une dimension psychologique dans la prise en charge des joueurs avant, durant et après les compétitions.

LES CRITERES POUR ETRE UN BON JOUEUR
Le football de haut niveau se joue dans la tête. Deux équipes de niveau sensiblement équilibré se départageront sur la valeur de leur force mentale et de leur dynamique groupale en plus du potentiel mental du joueur il faut prendre en compte son état mental du moment au même titre que son états physique. C’est parce que la santé mentale ponctuelle des joueurs peut détruire l’ensemble de ses compétences. Pour les critères il y a d’abord la motivation c’est-à-dire la raison pour laquelle on pratique le football et devenir vainqueur, sans cela l’entrainement ne sert à rien. Ensuite le joueur doit avoir une confiance en lui et aussi une estime de lui-même. Le but est de prendre conscience de sa valeur au-delà des résultats des matchs. Il faut aussi une détermination importante pour dépasser les difficultés et les défaites, mais aussi avoir la capacité de gérer les émotions. C’est un ensemble qui permet aux joueurs de foot de réussir leur compétition sans oublier l’entourage (staff technique, supporter) qui fait souvent pression et parasite l’équipe.

DES EXERCICES POUR ENTRAINER SON MENTAL
Un joueur de foot doit savoir transformer en positif souvent ce qui est négatif et pour ce faire des techniques d’interventions psychologiques sont nécessaires. Il existe trois approches comme la relaxation, la visualisation ou la sophrologie permettant de travailler sur le corps et de mieux gérer ses émotions. En guise d’illustration, je n’irai pas loin, au niveau continental des équipes comme le Cameroun, le Nigeria, la Côte-D’ivoire, l’Egypte et le Ghana ont toujours accordé une place capitale à l’aspect mental et à la dynamique de groupe, ce qui explique leur stabilité et leur solidité tout au long d’un match quel que soit l’adversaire et les circonstances
CHEIKH OUMAR AÏDARA Chercheur consultant en foot formé par ailleurs
sur les méthodes d’intervention dans le domaine de la psychologie sportive
Vendredi 3 Mai 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :