« Le match contre la Guinée sera un derby d’une intensité incroyable… Édouard Mendy est la pièce qui nous manquait » (Mohamed Ghandour, consultant)


Le tirage au sort de la 33ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) a été « trop équilibré » de l’avis de Mohamed Ghandour consultant en football et membre du staff technique de l’équipe nationale de mini football. Faisant le survol de ce tirage avec un focus sur le groupe B du Sénégal, il dira s’attendre à une qualification des lions pour le tour suivant, au vu des adversaires des Lions. Même si tout ne sera pas facile pour les vice-champions d’Afrique, tout au long de cette CAN, a-t-il prévenu d’emblée…
 
« J’ai l’impression qu’on a fait en sorte qu’on se retrouve avec des groupes équilibrés… »
 
« Je ne vais pas dire que cela a été téléguidé ou préparé, mais j’ai l’impression qu’on a fait en sorte qu’on se retrouve avec des groupes équilibrés. Dans ce genre de compétition, on a l’habitude de se retrouver avec un groupe de la « mort », dans le groupe ou nous avons le Ghana, le Maroc, le Gabon, on peut dire que c’est l’un des groupes les plus relevés. Dans l’ensemble, les six groupes sont bien équilibrés. »
 
« Ce seront des matches très ouverts… Le Soudan a terminé deuxième de sa poule… La Gambie a fini première devant le Gabon »
 
Au-delà de la configuration de ces six groupes composés de quatre équipes, Ghandour fera également une sorte d’évaluation des chances des uns et des autres dans ce championnat d’Afrique qui s’annonce très ouvert. « On voit une stratification de favoris et d’équipes moins huppées. Mais, cela ne veut pas dire que ces nations vont directement à l’abattoir. Ce seront des matches très ouverts… Le soudan a terminé deuxième de sa poule de qualification derrière le Ghana. Alors que la Gambie a fini première de son groupe devant le Gabon, la RD Congo et l’Angola… » Toujours est-il que dans le groupe D où se trouve le Nigeria et l’Égypte, les Soudanais auront fort à faire pour espérer une qualification au second tour.
 
Idem pour la Gambie qui n’est pas bien servie dans le F ou sont logées les sélections de la Tunisie, du Mali et de la Mauritanie. Ce qui n’empêche pas le consultant de rester optimiste concernant le sort des scorpions. « Par rapport aux matches de qualification, je peux dire que la Gambie a quelque chose à jouer. On a suivi un peu cette sélection-là. C’est une belle évolution, une équipe bien en place avec beaucoup de hargne. Je mettrais une petite pièce sur la Gambie qui pourrait bouleverser cette hiérarchie. Dans son décryptage, il attire le regard du grand public sur l’une des nations qui découvrent la CAN : « On est en train d’oublier une petite équipe qui a fait son bout de chemin, Les Comores. C’est mon coup de cœur ! Mais, est-ce qu’à cause du manque d’expérience et de compétition ils ne seront pas plombés ? »
 
« On ne peut pas arriver à une coupe d’Afrique et s’attendre à des matches faciles… »
 
Revenant dans le groupe B, Mohamed  Ghandour qui a suivi de très près la cérémonie du tirage au sort qui s’est déroulée ce mardi à Yaoundé, dit « s’attendre à des matches difficiles. On ne peut pas arriver à une coupe d’Afrique et s’attendre à des matchs faciles… Le Sénégal fait partie des favoris de cette coupe d’Afrique des nations. Le Sénégal est favori dans sa poule… Il ne faut pas oublier que Aliou Cissé est là depuis 2015… La seule pièce qui manquait dans ce puzzle, et elle est arrivée au bon moment, c'est Edouard Mendy. Aujourd’hui on a un grand rempart dans le but. » Numéro un du classement FIFA-Afrique depuis 33 mois déjà, le Sénégal présenterait une équipe qui arrive à pleine maturité. Suffisant pour enfin aller chercher le sacre ?
 
« Le match contre la Guinée va être un derby d’une intensité incroyable… »
 
Si le Sénégal est hyper favori dans sa poule d’après Doc Ghandour, la prudence et l'humilité restent de mise. « Le match contre la Guinée va être un derby d’une intensité incroyable. Il ne faut pas s’attendre à des cadeaux de la part de nos voisins guinéens. Tout en sachant que chaque équipe qui joue le Sénégal, joue contre les stars du Sénégal. Quand vous êtes le Malawi, le Zimbabwe et la Guinée et que vous avez en face de vous des Sadio Mané, Kalidou Koulibaly dans son effectif vous avez envie de montrer de quoi vous êtes capables… Il faudrait que les joueurs intègrent le fait qu’aucun match ne sera facile. » 


« Je pense qu’on s’est mis nous-même la pression en nous donnant comme objectif d’aller gagner cette Coupe d’Afrique »
 
Au lendemain de la réélection d’Augustin Senghor à la tête de la fédération sénégalaise de football (Fsf), Ghandour estime que la sélection nationale est actuellement entourée par une certaine pression générée par plusieurs facteurs parfois extra sportifs. « Je pense qu’on s’est mis nous-mêmes la pression en nous donnant comme objectif d’aller gagner cette Coupe d’Afrique. C’est sûr que la pression sera sur les épaules de ces joueurs-là. Cependant on a dans l’effectif des joueurs qui sont habitués à ce genre de match et ce type de pression… On a récemment parlé d'un consensus pour que tous les acteurs du football aient le même objectif, aller gagner cette CAN… Mais est-ce que le côté administratif est l’élément moteur ou déclencheur de la victoire finale ? Moi je reste dubitatif. »
Mercredi 18 Août 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :