Le film de l’assignation à résidence dans le Maryland de Gadio : Le scepticisme des juges américains


Le film de l’assignation à résidence dans le Maryland de Gadio : Le scepticisme des juges américains
L’ancien ministre des affaires étrangères Cheikh Tidiane Gadio a bénéficié d’une liberté provisoire hier dans une affaire de corruption de hautes personnalités, et placé en résidence surveillée dans le Maryland, notamment chez son épouse. Mais selon « .courthousenews.com» tout n’a pas été si facile que cela. En effet assure ce site, «  les procureurs américains ont fait pression hier sans succès, pour assurer la détention préventive de l'ancien diplomate sénégalais ». Le risque de fuite avait notamment été mis en avant. En effet selon la même source, bien qu'un magistrat fédéral ait accordé une caution de 1 million de dollars à Gadio, le gouvernement a prétendu que Gadio pourrait fuir puisque l'Amérique n'a pas de traité d'extradition avec le Sénégal.
« Les gens fuient, et ils fuient pour des raisons rationnelles », a même déclaré l'adjoint au procureur américain Daniel Richtenthal. Quant au juge de district américain William Pauley III , il a trouvé que l'assignation à domicile était suffisamment surveillée par GPS pour assurer la comparution de Gadio au procès. A leur suite, l'avocat de la défense Sean Hecker a déclaré selon le site que la réputation de Gadio dans la communauté internationale serait suffisante pour assurer sa comparution devant les tribunaux. « C'est un homme d'honneur, un homme de réputation profonde et bien méritée »a-t-il dit au juge.
Gadio attendra donc son procès avec sa femme et ses enfants dans le Maryland. Son avocat pour finir,  a déclaré lors de l’audience  que sa femme travaille pour les Nations Unies, mais basée en Guinée équatoriale.
Pour rappel,  l'ancien ministre des Affaires étrangères du Sénégal, Cheikh Gadio, a été arrêté il y a plus d'une semaine dans le cadre d'un programme de pots-de-vin. Selon les procureurs, Gadio, âgé de 61 ans, a aidé l'homme d'affaires basé à Hong Kong, Patrick Ho, à verser 2 millions de dollars au président du Tchad, Idriss Deby, pour l'aider à exploiter les vastes réserves pétrolières du pays.
 
 
Mardi 28 Novembre 2017
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :