Le débat sur le 3ème mandat de tous les dangers! (Par Ibrahima Sène)


Il faut éviter de tomber dans le piège des orfèvres de la politique politicienne dans notre camp, qui confondent " aspiration légitime à la candidature, et " troisième mandat "du Président Macky Sall .
Avec cette confusion, ils veulent pousser le Président à les libérer le plus tôt possible, pour exprimer leurs ambitions présidentielles pendant que d'autres leur répondent que c'est prématuré"!
Ils savent en âme et conscience que le Président Macky Sall ne fera pas un troisième mandat, mais ils manœuvrent en installant un débat nocif sur cette question.

Ils soudoient des journalistes et des patrons de presse pour entretenir ce débat qui vicie l'atmosphère politique pour pousser le Président à cet effet.

Mais, s'ils avaient eu le courage politique et l'éthique n"cessaire, ils auraient dû dire, je m'oppose à un troisième mandat et je me propose à la candidature en 2024!

Ce sont des lâches qui entretiennent cette atmosphère à leurs fins.

Ils mettent, avec couardise" en doute l'engagement du Président Macky Sall, qui a répété qu'il ne fera pas un troisième mandat, puisque la constitution qu'il a amendée dans ce sens est claire et nette.

Ce qui devait attirer l'attention sur cette question, c'est que, ce sont les Abdoul Mbaye, Les Barthélémy Diaz, et autres adversaires dans l'opposition et dans la société civile, qui ont été les premiers à dire que la Constitution permettait au Président Macky Sall de faire un 3ème mandat, alors que celui suit soutenait le contraire.

Et aujourd'hui, ils exploitent la version donnée par Yakam Mbaye des raisons du limogeage de Sory Kaba, qu'avait pourtant contredit le même jour,,celle donnée par le Député Abdoul Mbaw, pour tenter de mobiliser l'opinion contre un " 3ème mandat" du Président Macky Sall

Même lorsque le lendemain, la version du Député a été confirmée par les textes qui relevaient Sory Kaba de ses fonctions, bien avant sa sortie, la presse continue à faire des choux gras sur la version de Yakham Mbaye qui va dans les intérêts de ceux qui, au pouvoir, cherchent à pousser le Président Macky Sall à les libérer le plus tôt possible, et de ceux de l'opposition, qui veulent le discréditer au point de pouvoir l'empêcher de terminer, dans la paix et le travail, son mandat en cours!

Donc, évitons de tomber dans leurs jeux.

Ceux qui, dans BBY, veulent être des candidats en 2024, Ils devraient avoir le courage de l'assumer publiquement plutôt que créer une atmosphère politique lourde de tous les dangers.
Ainsi, si le PIT décide d'avoir un candidat, il n' attendra pas que le Président Macky Sall soit poussé à répéter, durant tout ce qui reste de son quinquennat, qu'il ne sera pas candidat en 2024!
Même cela ne donnera pas aux couards, la force morale et l'éthique nécessaire pour prendre publiquement leur destin en main!

Ibrahima SENE PIT/SENEAL
Dakar le 24 octobre 2019
Vendredi 25 Octobre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :