Le conte, un genre dévalorisé au Sénégal : cri du cœur des acteurs.

La journée mondiale du conte appelé en langue locale "lééb" est célébrée ce mercredi 30 mars dans le monde entier. En ce même moment, au Sénégal, les conteurs exposent leur frustration à cause du fait que leurs statut et rôle ne sont pas bien considérés chez eux. Ce qui explique son éclipse petit à petit dans la société. Un genre appartenant à la tradition orale africaine, les ancêtres s'en servirent pour éduquer leurs progénitures en y insérant des leçons de morale pour que les enfants s'en rappellent à chaque fois qu'ils se trouvent dans des situations similaires. Aujourd'hui, cette méthode d'éduquer tend à disparaître. Cependant, les acteurs le déplorent et appellent les autorités à la reconsidération de cette école traditionnelle.


Mercredi 20 Mars 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :