Le constat froid de Alioune Badara Cissé : « Nous nous sommes écartés de notre finalité…c’était prévisible qu’il arriverait un moment que le couvercle sauterait… »


Le Médiateur de la République Me Alioune Badara Cissé dans son franc parler habituel est revenu sur les manifestations qui secouent depuis une semaine notre pays, accusant le pouvoir de s’être écarté de ses objectifs. « J’ai pris mes responsabilités sans avoir été actionné par qui que ce soit », a d’ailleurs fait savoir l’ancien ministre des affaires étrangères qui a invité le pouvoir à avoir de la compassion pour notre peuple. 

« J’ai crié partout qu’il faut que l’on arrête d’avoir un Sénégal à deux vitesses. Un Sénégal à part entière, et un sénégalais entièrement à part ce n’est pas tenable, c’était prévisible qu’il arriverait un moment que le couvercle sauterait. Et on aurait du mal à le rabattre sur la casserole », a-t-il laissé entendre.

« Il faut de la compassion pour notre peuple. Tant que nous restons en haut et pensons que nous n’avons de compte à rendre à personne, nous nous gonflons et bombons le torse parce que l’on nous aura critiqué, mais on ne fera jamais œuvre utile je puis vous l’assurer. » 


Alioune Badara Cissé à ses camarades du pouvoir de leur rappeler qu’on ne leur a pas confié ce pays pour croiser les braset voir ce pays aller à déliquescence, « mais pour trouver des méthodes alternatives de gestion, de compassion, d’amour et de tendresse. Que nous puissions répondre à ceux-là qui il y a douze ans nous ont confié leur sort ». 

Mais avouera-t-il, « nous nous sommes écartés de ces objectifs.  Nous nous sommes écartés de cette finalité et quand le moment viendra de rendre compte nous serons mal barrés pour paraître fiers à côté de vous », a-t-il prévenu.

« Il faut marquer une pause pour parler « à notre jeunesse, à nos enfants, à nos autorités pour leur faire entendre le langage de la vérité », a-t-il laissé aussi entendre. « Je ne veux pas demain que l’on nous dise pourquoi vous n’avez rien dit quand le pays prenait feu de toutes parts », a-t-il prévenu...
Dimanche 7 Mars 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :