Le compte de Karim Wade à Monaco


Le compte de Karim Wade à Monaco
« 1) Le compte « Karim Wade » à MONACO -D622-

I. L’ouverture du compte


- Compte bancaire à vue n° 5102960
- Avec deux sous-comptes :
*en $ : 5102960/001 000 840
*en € : 5102960 /001 000 978
- Ouverture le 09/07/2003 à Monaco par Karim Wade résidant à Londres : Ground- Floor Flat, 58, Radcliffe Square SW 109 B
- Il refuse de bénéficier de la convention de double imposition - Il choisit un type de gestion à risques limités, orientée sur des produits de qualité
- Il déclare -D622- :
*** être expérimenté en investissements (5 ans d’expérience sur les marchés financiers)
*** avoir un patrimoine à 80% on shore et à 20% off shore avec au total 40% investis dans l’immobilier ?
*** un solde final du compte au 27/12/2012 : 2 639 935,78 US $

II. Fonctionnement du compte

- le 09/09/2003 : un virement /dépôt au crédit de 474 980 $ - D622/02-
***Premier dépôt, transfert en provenance d’un « autre compte de Karim Wade » mais le virement a été fait sur son ordre : cela démontre formellement qu’il détient au moins 2 comptes à son nom ou sous son contrôle à l’étranger, celui ouvert à Monaco et l’autre compte depuis lequel l’argent a été viré.
Dès l’ouverture du compte de Monaco, l’argent est placé par la banque en contre partie du paiement d’un taux d’intérêt (comme avec un livret d’épargne). Il est placé via des contrats à terme c’est-à-dire sur courtes périodes, le plus souvent entre 1 et 3 mois (cela permet au banquier qui gère le compte de choisir le meilleur taux d’intérêt).
A partir de là, tout se passe de façon très habituelle : l’argent est placé et rapporte des intérêts qui sont versés sur le compte. Cela fonctionne comme à la caisse d’épargne sauf que les taux d’intérêts ne sont pas fixes (ni variables). Ils sont multiples (en fonction de chaque contrat à terme, sur la période considérée).
Le 24/04/2007 : un virement de 2 007 157,17 $ -D622/23- argent. Il le conserve. Pour qui ?
Sa plus forte dépense (bien que modérée) est fiscale : 2158 $ payés le 27/08/2009 à Monaco -D622/31-.
- Solde final arrêté au 27/12/2012 : 2 639 935,78 US $

III. Analyse & Questions éventuelles

Les conditions d’ouverture et l’arrivée des sommes d’argent sur ce compte démontrent de façon formelle que Karim Wade a organisé l’arrivée de cet argent à Monaco et en cachant son origine. Le choix de la Julius Baër à Monaco ne peut être fortuit (quelqu’un l’a conseillé) puisqu’il correspond au banquier d’un de ses très proche, Ibrahim Aboukhalil.
Q1 : A quoi correspondent ces deux virements faits au profit de son compte personnel à Monaco ?
Q2 : Est-ce que le second virement (du 24/04/2007) provient du même compte que le premier ?
Q3 : Reconnaît-il avoir ordonné lui-même ces deux virements ?
Q4 : Quel est le nom, le numéro de compte, la banque, le pays/la ville du compte à l’origine des deux virements ?
Q5 : Peut-il présenter et expliciter le « circuit de l’argent » entre le Sénégal et Monaco ?
Q6 : Qui lui a donné cet argent, en contrepartie de quoi ? Pour- quoi à l’évidence vouloir «cacher» cet argent, quant à son origine, sa détention ? Pour qui conservait-il ces fonds à Monaco puisqu’il ne les a pas utilisés ?
Q7 : Détenait-il ou détient-il d‘autres comptes à l’étranger, par exemple à Jersey ? grâce à qui ? pour qui ?
Q8 : Comment pensait-il pouvoir utiliser (faire sortir) cet argent, avec quels moyens bancaires ?
Q9 : Est-ce que son père, le Président, était au courant du dépôt de cet argent à Monaco chez le banquier de BIBO ? Avait-il donné des instructions pour faire suivre à cet argent le circuit jusqu’à Monaco ?
Q10 : Pourquoi avoir accepté de placer l’argent à Monaco, chez le banquier de Mr. Aboukhalil ?
Q11 : Connaissait –il la société CITCO à Monaco ? N’est-ce pas cette société qui a fait ouvrir son compte auprès de la Julius Baër ex-ING ?
Q12 : Comment a-t-il fait pour ouvrir son compte à Monaco ? Comment a-t-il trouvé la banque ? Est-ce que c’est Mr. Aboukhalil qui lui a donné des conseils, qui l’a introduit auprès du banquier monégasque ?
Q13 : Quelles avaient été les instructions de son père relatives à l’utilisation de cet argent ?
Q14 : Comment a-t-il trouvé la seconde banque d’où proviennent les deux virements qui ont alimenté son compte à Monaco ? Sur les conseils de qui et avec l’aide de qui ?
Q15 : Comment explique-t-il sa proximité financière avec Ibrahim Aboukhalil ? Comment s’est constituée cette proximité ?
Q16 : Quels étaient leurs projets communs ? Détenait-il une participation dans le « Groupe des investisseurs privés » actionnaire d’Air Sénégal International afin de développer la compagnie ? Détenait-il une participation dans la société AHS International Ltd ?
Q17 : Connaissait-il la société Trust Consult Company aux BVI ? Savait-il qu’à TORTOLA, CITCO était domiciliée à la même adresse que cette autre société fiduciaire? Savait-il que Trust Consult Company était l’intermédiaire utilisé par Mr. Amadou Arona Sy, le frère de Thierno Sy pour domicilier ses sociétés en Angleterre ?
Q18 : Quels étaient ses rapports et ceux d’Ibrahim Aboukhalil, avec Thierno Sy ? Connaissait-t-il son frère Amadou, avait il eu des rapports financiers avec lui ?
Q19 : Comptait-il participer à l’augmentation de capital prévue pour renforcer les capitaux propres (pour plus de 31 milliards de F CFA) de la nouvelle compagnie aérienne Air Sénégal International ?
Q20 : Si oui, avec quel argent ? ».
Samedi 3 Février 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :