Le commissariat national à la sécurité alimentaire (Secnsa) procède à une harmonisation pour identifier les zones à risque et les populations affectées.

Harmoniser pour identifier les zones à risque, c'est le prétexte d'un atelier organisé par le Secnsa pour une bonne cartographie. Cependant, le commissariat national à la sécurité alimentaire, par la voix de son secrétaire exécutif Jean Pierre Senghor, 43 départements du pays sont concernés par l'étude dont la restitution permettra de dresser le tableau complet de la situation...


Mercredi 7 Novembre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :