Le code électoral prive Monsieur KARIM WADE du droit de vote.


Que dit la loi n°2014 - 18 du 15 Avril 2014 portant code électoral de l'inscription de WADE FILS sur les listes électorales?
Au Sénégal le code électoral prévoit des conditions pour participer à des élections locales, législatives et présidentielles. On peut citer les conditions relatives à l'acquisition de la qualité de l'électeur et celles relatives à l'inscription sur les listes électorales. Relativement à l'inscription sur les listes électorales, le code écarte à cet effet des personnes frappées par certaines infractions. Selon l'article 31<< Ne doivent pas être inscrits sur la liste électoral :
1_ les individus condamnés pour crime;
2_ceux condamnés à une peine d'emprisonnement sans sursis ou a une peine d'emprisonnement avec sursis d'une durée supérieure à un mois, assortie ou non d'une amende, pour l'un des délits suivants: vol,escroquerie, abus de confiance, trafic de stupéfiants, détournement et soustraction commis par les agents publics, corruption et détournement et soustraction commis par les agents publics, corruption et trafic d'influence, contrefaçon et en général pour l'un des délits passibles d'une peine supérieure à cinq (5) ans d'emprisonnement>>
En l'espèce Monsieur Karim Wade est empêché pour cause de condamnation de six (6) ans pour  DÉLITS D'ENRICHISSEMENT ILLICITE par la CREI.
Par conséquent, l'inscription sur les listes électorales de l'ancien Ministre d'État ne saurait être qu'invalide et il ne pourrait pas ainsi prendre part à aucune élection officielle au Sénégal. 

Abdoul Sow,
Apprenti juriste;
Membre de la cojer départementale de KANEL;
Chargé de mission du Premier Questeur à l'Assemblée Nationale; Responsable politique de l'Alliance pour la République dans la commune de NDENDORY( KANEL)
Mardi 17 Avril 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :