Le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne lance un appel pour la paix

Les rideaux sont tombés sur la cinquième édition du Forum international de Dakar sur le thème «Paix et Sécurité en Afrique : enjeux de stabilité et de développement durable ».


Le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne lance un appel pour la paix
 Le Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne, a lancé un appel pour la paix au Moyen-Orient. Il l’a dit hier dans son message de clôture du Forum international de Dakar. Pour lui, tous les dossiers brûlants de l’actualité internationale sont liés, d’une manière ou d’une autre, à la question de la paix et de la sécurité au Moyen-Orient. 
Le Sénégal demeure engagé en faveur d’une paix définitive dans cette région du monde. Revenant sur le cas de l’Afrique, il a laissé entendre que la mutualisation des efforts et le multilatéralisme demeurent essentiels à l’attente des objectifs de paix, de sécurité et de stabilité en Afrique. Selon lui, les pays africains ne peuvent pas demeurer sur la contrainte de limitation de leurs dépenses sécuritaires car tous les efforts de développement pourraient s’avérer nuls. 
Ainsi, dira-t-il, au-delà des moyens matériels et humains, les dispositifs juridiques doivent être renforcés pour mieux encadrer la réponse sécuritaire et contribuer à la lutte contre le financement du terrorisme. M. Dionne a rappelé à cette occasion que la promotion du développement économique et de la justice sociale, le renforcement du dialogue entre les cultures et  les civilisations, de même que la lutte contre les préjugés et les stéréotypes, doivent rester au cœur de nos préoccupations. 
Dans son intervention sur les défis sécuritaire en Afrique de l’ouest,  réponse des forces de sécurité et défense, le Général Cheikh Guèye, chef d’état-major général des armées du Sénégal, soutient que l’effort d’organisation se décline à travers une politique de défense nationale qui définit les stratégies d’action intégrée. Dans ce cadre, la nouvelle approche est basée sur la prise en compte par l’action intégrée des forces de défense et de sécurité. Elle est illustrée par des systèmes intégrés de défense du territoire national, la création de cadre d’intervention et de coordination interministérielle des opérations de lutte anti-terroriste, avec ses démembrements au niveau régional. « Les forces de défense et de sécurité se sont adoptées en restructurant les unités et en densifiant le maillage du territoire national, soutenues par des investissements importants », a-t-il expliqué. 
Selon le Général Guèye, En plus de la capacitation des unités traditionnelles, des unités spéciales ont été créées au sein de toutes les forces de sécurité pour apporter de meilleures réponses aux nouvelles menaces. 
L’entrainement a été fortement amélioré avec l’acquisition de nouveaux matériels performants qui permettent de renforcer les capacités en prenant en compte tout le spectre de la menace.
Mercredi 7 Novembre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :