Le Pakistan admet avoir fourni des informations aux États-Unis dans la traque de Ben Laden


Le Pakistan a changé de discours sur son rôle dans la mort du leader d'Al Qaida. 
En visite aux États-Unis, le Premier ministre pakistanais, Imran Khan, dans un entretien à Fox News, a révélé lundi 22 juillet que son pays avait fourni des informations aux américains pour dénicher Oussama Ben Laden de sa cache d'Abotabad, à une centaine de kilomètres au nord d'Islamabad. 
Jusque là, les pakistanais niaient avoir donné des renseignements aux américains lors de la traque ayant abouti à la mort du jihadiste saoudien le 2 mai 2011. "C'est l'ISI (la principale agence d'espionnage pakistanaise) qui a donné l'information qui a permis (aux américains) de localiser Oussama Ben Laden, a-t-il ajouté. Si vous interrogez la CIA, (vous verrez que) c'est l'ISI qui a fourni l'emplacement initial grâce aux données téléphoniques", a dit le Premier ministre pakistanais qui, sans doute, risque de se mettre à dos une bonne partie de l'opinion de son pays, hostile à toute collaboration avec les américains. 
Mardi 23 Juillet 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :