Le PSG met le Bayern Munich à terre

Le PSG a largement battu le Bayern Munich (3-0) pour son premier choc européen de la saison. Daniel Alves, Cavani et Neymar ont été les buteurs parisiens.


Le match : 3-0 Le PSG attendait la réception du Bayern Munich pour frapper un grand coup sur la scène européenne. Pour prouver que son recrutement pharaonique de l'été n'était pas vain et allait, surtout, avoir un réel impact sportif. Nasser Al-Khelaïfi, Unai Emery et l'ensemble du club parisien peuvent désormais arborer un large sourire : c'est fait. Ce mercredi soir, le vice-champion de France a mis à terre le quintuple champion d'Allemagne en titre, corrigé 3-0. Un écart un peu trompeur car le Bayern, à la composition d'équipe surprenante et disposé en 4-3-2-1, est parvenu pendant près d'une heure à mettre en difficulté le milieu de terrain parisien, le secteur clé du PSG. Le film du match C'est au cours de la première période, celle qui l'aura pourtant vu le plus en difficulté, que le PSG a construit son succès : Daniel Alves a ouvert le score dès la 2e minute et Cavani a porté le score à 2-0 juste après la demi-heure de jeu (31e). L'équipe d'Unai Emery a triplé la mise durant le second acte, après un superbe numéro de Mbappé concrétisé par une reprise d'un Neymar à l'affût (3-0, 63e). En préférant (volontairement ?) le contre et en laissant la possession au Bayern Munich (65% – 35%), le PSG a aussi vu son gardien Alphonse Areola être très sollicité. Il peut remercier l'auteur d'une superbe parade après une frappe surpuissante de Javi Martinez à 1-0 (18e), tout comme son capitaine Thiago Silva, auteur d'un sauvetage devant sa ligne après une tête de Lewandowski (50e). Porté par un Parc des Princes particulièrement bruyant, le PSG a frappé fort, comme il le voulait. Auteur d'un début parfait dans la compétition après sa victoire 5-0 à Celtic Park, il peut envisager avec sérénité la double confrontation face à Anderlecht. Quant au Bayern, il doit s'attendre à de féroces critiques. Troisième en Bundesliga, le club allemand a essuyé un cinglant revers pour son premier choc européen de la saison. Déjà pointé du doigt pour son management, Carlo Ancelotti rêvait sans doute d'un autre retour à Paris. Les joueurs : Neymar - Cavani, l'entente cordiale Le monde du foot avait les yeux rivés sur eux. Un peu plus d'une semaine après s'être crêpés le chignon face à Lyon (2-0) en L1, comment allaient se comporter Neymar et Cavani ? Sur le terrain, déjà, les deux stars se sont mises en évidence. S'il a marqué le troisième but après une action géniale d'un Mbappé par ailleurs excellent, le Brésilien a surtout contribué au début supersonique du PSG en transperçant la défense allemande pour servir Daniel Alves sur l'ouverture du score. Une offrande qui l'a fait devenir le meilleur passeur de la C1 depuis son arrivée en Europe en 2013 (17 passes décisives). Cavani, de son côté, a doublé la mise d'une superbe reprise instantanée (sa spéciale) du droit après un bon décalage de Mbappé (2-0, 31e). Surtout, le Brésilien et l'Uruguayen ont tout fait pour montrer des signes de complicité. Neymar a, par exemple, attendu que les premières félicitations soient finies pour venir enlacer l'Uruguayen après son but, tandis qu'El Matador a réconforté le Brésilien après un raté à la 50e. Pas de doute, la soirée des Parisiens a été parfaite sur toute la ligne. Le fait : 1'24'', prêt, marquez ! Difficile de faire plus vite. Alors qu'il n'avait pas donné le coup d'envoi de la rencontre, le PSG a ouvert le score par Daniel Alves après seulement une minute 24 secondes de jeu ! Une rapidité qui n'a rien du hasard. Car le club parisien s'est fait une spécialité en la matière : 6 des 29 derniers buts marqués dans les trois premières minutes d'un match de C1 ont été l'œuvre des Parisiens, soit 20 % ! L'ÉQUIPE.FR
Mercredi 27 Septembre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :
Drogba change de tête

Drogba change de tête - 16/12/2017