Le PS en ébullition, le collectif des socialistes de la Diaspora s’érige en bouclier.


Le PS en ébullition, le collectif  des socialistes de la Diaspora s’érige en bouclier.
Dans un communiqué, le collectif des socialistes de la Diaspora invite à l’arrêt du spectacle digne d’un cirque et promeut l’esprit de camaraderie.

« Depuis quelques jours, nous assistons à des règlements de comptes de la part de certains
Camarades, sous forme de sorties intempestives dans la presse dont le contenu et la forme de ses initiatives malencontreuses nous laissent dubitatifs en tant que militants et sympathisants socialistes ».

Selon toujours le communiqué, ses attaques caractérisées, disproportionnées et malvenues interpellent tout un chacun et l’excuse de la contradiction paraît impertinente dans ce cas précis.

« Notre parti, le PS avait connu par le passé des événements qui nous avaient conduits à des ruptures certes douloureuses, mais nous avons su traverser ces périodes délicates grâce à la constance et à l’engagement de tous nos militants ».

Ainsi, le communiqué renseigne que la  structuration de la direction du  parti émane des instances de base, qui sont les seules habilitées à choisir les responsables.  

« Étant un des rares partis politiques au Sénégal dont la vitalité de notre démocratie  interne est un acquis fondamental et le débat d’idées une valeur immuable, nous appelons tous les camarades à rester unis, constructifs et sereins ».

Le collectif des socialistes de la diaspora  invite donc  les sages du  parti à utiliser tous les leviers d’action qui sont à leur portée afin de calmer les esprits et de trouver une solution dans les meilleurs délais.

« L’avenir du Parti Socialiste et sa place dans le paysage politique sénégalais ne se feront pas sans ses militants ». Il exhorte donc les responsables à privilégier le collectif, et à se recentrer sur l’essentiel, dans le respect mutuel des textes du Parti.

« Pour nous, membres du comité d’action du CSDS, la richesse des parcours ne doit pas avoir pour conséquence des querelles de personnes mais plutôt une formidable opportunité pour le PS et pour le Sénégal », clame le communiqué qui rappelle que  l’heure est à la massification et à la mobilisation et non aux querelles inutiles de bornes fontaines.
Mercredi 28 Octobre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :