Le FMI insiste sur la réduction du train de vie de l'État, le règlement des montants impayés et la sincérité des lois de finances


Le FMI insiste sur la réduction du train de vie de l'État, le règlement des montants impayés et la sincérité des lois de finances
Le programme du FMI consistant à permettre aux pays qui peuvent en bénéficier de disposer d’un instrument de coopération de politique économique nécessite des interventions de fond pour mieux cerner son objectif. C’est un programme sans décaissement et donc comme l’ancien de l’ISPE, sauf que l’ICPE en est un qui est plus ou moins similaire, mais ouvert à tous les membres du FMI.
 
Cependant, sur le blocage des prix des hydrocarbures, la mission du fonds monétaire international par la voix de son représentant, Mme Corinne Déléchat, a estimé qu’il y’a eu des évolutions importantes du fait de l’évolution des prix internationaux entre 2017 et 2018. Donc un des principes forts de ce nouveau programme est le règlement des montants qui sont restés impayés au niveau de la compensation tarifaire et autres obligations vers le secteur. Cependant, estime la mission, pour 2019 l’objectif est de prendre en compte les obligations restées impayées mais qui n’étaient pas couvertes budgétairement avant. Toutefois, le FMI pense qu’il faudrait que soit établie  « une sincérité du budget » et faire des réaménagements au niveau des dépenses pour introduire l’espace et de ne plus avoir d’impayés en cette année en cours.
 
L’objectif est de repartir sur des bases de gestion des finances publiques saines,  de prendre compte et de mettre à plat les obligations précédemment impayées.
 
Même si le Sénégal reste un pays dynamique et avec une croissance à portée de main, le fonds monétaire international estime important la viabilité de la gestion de la dette, avoir des actions concrètes pour développer le secteur privé, et la transparence de la gestion saine des ressources d’hydrocarbures dans le futur.
 
La FMI a par ailleurs salué  cette attitude de l'État à consolider cette démarche dans la réduction du train de vie pour un équilibrage dans l'évolution de la croissance économique...
Mardi 24 Septembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :