Le Dr Anta Sané offre un an de CMU aux récipiendaires du Programme de Lutte contre L’Enfance en Rupture (PLER).


Le Dr Anta Sané offre un an de CMU aux récipiendaires du Programme de Lutte contre L’Enfance en Rupture (PLER).
La célébration du dixième anniversaire du Programme de Lutte contre l’Enfance en Rupture (PLER) développé par l’Ong Réseau des associations pour le bien-être communautaire (Rabec) a été l’occasion pour la marraine, le Dr Anta Sané, de manifester à nouveau son attachement au bien-être des femmes, plus particulièrement des jeunes filles et de renforcer son engagement auprès des couches sociales défavorisées. Elle a assuré aux récipiendaires de la 7ème promotion du PLER, un an de couverture médicale universelle.
Le Dr Anta Sané,  Professeur en Sciences Politiques des Universités aux Etats-Unis et en Afrique qui anime un réseau de développement du Leadership des Jeunes Femmes, dira : « J’ai voulu faire un cadeau utile à ces jeunes filles qui éprouvent de nombreuses difficultés, surtout financières pour faire face aux dépenses liées à leur santé ».
Le PLER est un projet promu par l’ONG RABEC depuis 2008 dans le cadre du Projet de Lutte contre les Traites et Pires Formes de travail des Enfants de  l’État  du Sénégal suite à l’accord tripartite conclu entre  la Coopération Italienne, le Ministère de la Famille et  de  la Petite Enfance avec l’appui technique de l’UNICEF. Il vise la réinsertion sociale des jeunes filles illettrées ou peu alphabétisées, et potentiellement en rupture.
A ce jour, près de 223 adolescentes sont prises en charge par le projet parmi lesquelles plus de 108 filles ont été réinsérées dans l’environnement économique de leur localité.
Ainsi, six ans après le retrait des partenaires techniques et financiers, la stratégie de pérennisation développée par le RABEC depuis 2011 a permis de consolider les acquis malgré les contraintes liées à sa mise en œuvre.
Vendredi 25 Janvier 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :