Le Conseil supérieur des maîtres coraniques réclame un ministre en charge des affaires religieuses.

Une département ministériel en charge des affaires religieuses, voilà ce qu'attend le Conseil supérieur des maîtres coraniques du Sénégal. À l'occasion du renouvellement de leurs instances, l'association se dit consciente du rôle primordial que les religieux jouent dans le pays, notamment les maîtres coraniques. Le président Amadou Tidiane Talla qui parlait en leur nom, souligne qu'une direction ou encore une agence s'avère trop petite pour prendre en charge les questions religieuse. Pour un changement de paradigme, ils ont tout simplement demandé au chef de l'État de mettre en place un ministère qui prendrait en compte les préoccupations des religieux en général et plus particulièrement des maîtres coraniques...


Vendredi 22 Mars 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :