Le Cadre Unitaire, je l'ai vu, l'ai vécu et j'y crois. (Dr Seydi Diamil Niane)


En novembre 2017, après avoir décroché mon doctorat à l'Université de Strasbourg deux mois auparavant, je rentrais au Sénégal sur demande de mon ami et grand-frère Bakary Sambe qui m'avait alors fait l'amitié de m'engager au Timbuktu Institute en tant que chargé de recherches.
  
Peu de temps après mon installation, je reçus un appel de Cheikh Ahmed Tidiane Sy qui me présentait le Cadre Unitaire de l'Islam au Sénégal et me demandait de le rejoindre en tant que secrétaire permanent afin d'épauler le secrétaire général, Dr Cheikh Guèye. Devenu salarié du Cadre pendant un an, j'ai eu la lourde et noble tâche de coordonner la production d'un recueil de textes sur la paix et le vivre ensemble au Sénégal en nous basant sur les écrits des figures religieuses sénégalaises. Tous les comités scientifiques des confréries soufies et associations islamiques y étaient associés. Nous avons même une partie sur l'apport des Penseurs chrétiens sénégalais à la théorisation du vivre ensemble au pays. Le recueil devra être diffusé sous peu et on se battra pour que ses enseignements soient intégrés dans le système éducatif au Sénégal.

  
Ce n'est pas tout. Le Cadre a aussi mené un important travail de numérisation des bibliothèques des familles religieuses du Sénégal. Ce faisant, le Cadre a sauvé de l'oubli tout un pan de notre patrimoine. 
Depuis sa création, le Cadre ne cesse de mener un important travail de médiation pour résoudre les divergences au sujet du croissant lunaire.  Lorsque le problème du voile dans certains établissements scolaires s'est posé, le Cadre l'a réglé en silence et sans bruits.  

Je fus témoin de tout cela. J'ai vu Dr Cheikh Guèye courir dans tous les sens pour apporter son concours à la protection de la paix. J'ai vu Cheikh Tidiane Sy abandonner son  bureau et son travail pour des activités de médiation.  

J'ai vu, grâce au Cadre, le chiite Cherif Mbalo se marer avec  Dr Abdoulay Lam, émir du mouvement des Ibadou Rahman, suite à une blague de la féministe Pr Fatou Sow Sarr; ce qui n'est possible qu'au Sénégal; ce qui n'est possible que parce que le Cadre Unitaire a servi de pont.
  
Tout cela pour dire quoi? Ceux qui s'attaquent au Cadre Unitaire devront rendre des comptes à leur conscience.  Ce que le Cadre est en train de faire, et qui cause tout ce bruit, n'est que la partie visible de l'iceberg.  Cette partie, est infime comparée à ce qu'il réalise et fait en silence.
  
Tout cela je l'ai vu et l'ai vécu.
  
Aujourd'hui, bien qu'étant moins engagé au cadre en raison de l'éloignement géographique (je suis en dehors du pays pour quelques mois encore), je réitère mon amitié et ma solidarité à ces braves lions qui ne vivent que de l'amour de leur pays. Mon statut de membre de la Cellule zawiya Tijaniyya fait toutefois de moi un éternel soldat au service du Cadre.

Dr Seydi Diamil Niane 
Chercheur à l'Institut Fondamental d'Afrique Noire 
Membre du bureau du Cadre Unitaire de l'Islam au Sénégal
Mardi 30 Novembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :