Le Burkina juge "très graves" les propos du président ghanéen sur la présence de Wagner


Le Burkina Faso a qualifié vendredi de "très graves" les propos tenus deux jours plus tôt par le président ghanéen Nana Akufo-Addo qui avait affirmé que Ouagadougou avait "conclu un arrangement" avec le groupe paramilitaire russe Wagner.

"Nous avons écouté l'ambassadeur du Ghana et lui avons fait savoir la position du gouvernement qui juge très grave les propos venant d'un chef d'Etat, de surcroît d'un pays ami et voisin", a déclaré le ministre délégué chargé de la Coopération régionale, Karamoko Jean Marie Traoré, quelques heures après avoir convoqué l'ambassadeur du Ghana au Burkina.
 
 
Vendredi 16 Décembre 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :