La lettre de Mouhamadou Lamine Massaly à Me Abdoulaye Wade, auquel il rappelle les «mérites» de Madické Niang

Mouhamadou Lamine Massaly a adressé une lettre à Me Abdoulaye Wade en vue de la présidentielle du 24 février prochain, que nous reproduisons in extenso...


L'élection présidentielle est un moment essentiel pour tous citoyens. Leur droit le plus absolu c'est le vote. Mais, voter avec le coeur plein d'espoir pour le changement d'un régime incompétent, sournois et dictateur qui ne parviennent pas à satisfaire la demande sociale des sénégalais.

Un Président de la république doit avoir un grand devoir sur ces compatriotes, il se doit de les rassurés pour un Sénégal uni et prospère. Cependant, mon regard se focalise vers cet homme de valeur, cet homme de conviction, cet homme d'honneur, cet homme de parole : Me Madické Niang. Malgré sa longue expérience d'homme d'État,  Me Madické Niang reste un mystère pour la plupart d'entre nous. 

Nous avons découvert en lui un homme positif et déterminé pour un Sénégal de réconciliation. Il est injustement accusé et calomnié d'être un pion du pouvoir. Sa déclaration d'ouverture de campagne suscite l'esprit de tous les Sénégalais sans distinction de race. Avec son programme intitulé " Jam ak khéweul ", les Sénégalais comprendront son état d'esprit saint et positif.

Un être humain intégral et à part entière, Me Madické Niang est d'une générosité extrême, son l'humilité, sa capacité de servir les autres sont autant de qualité pour ce grand monsieur, l'homme qui rassure. Il s'est toujours battu pour son peuple et a toujours été fidèle à son père et ami Me Abdoulaye Wade. D'ailleurs, il n'a jamais fait parti de ceux qui ont été Me Wade "d'un ancien spermatozoïde, futur cadavre, et dire qu'il doit faire parti du lot des personnes à fusillé". 

Madické a toujours cru en Abdoulaye Wade et à sa famille mais surtout à son fils Karim Wade qu'il a toujours défendu. Sa relation avec Wade date de plus de 30 et c'est devant Serigne Saliou Mbacké ibn Cheikh Ahmadou Bamba que leur relation à celé.
En 2012, devant la Kabba avec Madické Niang, Wade a prié pour lui afin qu'il soit le futur président de la république. Wade est quelqu'un de bien et c'est avec beaucoup de tendresse, de bon sens et d’amour que je lui demande de soutenir son fils et ami Madické Niang. Et, rien que pour ça, voilà un courrier qui ne s’effacera sans doute jamais complètement.

Nul ne doute de mon engagement sans faille à Me Wade qui m'a valu mes multiples arrestations, ma loyauté envers lui reste toujours la même. A Me Wade, je lui demande de prendre patience et de se souvenir du temps que lui a consacré Madické Niang. Il a toujours été fidèle en amitié. Nous ne faisons pas parti de ces aigris qui veulent à tout prix détruire le Pds et les oeuvres du Pape du sopi. Alors, par devoir, nous avons tous l'obligation de le soutenir pour que triomphe la victoire au soir du 24 février. 2019. Madické Niang est capable de gouverner ce pays sereinement, c'est un vrai démocrate.
Dimanche 17 Février 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :