La justice refuse de nouveau de libérer Tariq Ramadan, mis en examen pour viols

Tariq Ramadan reste en prison, selon franceinfo. Ce mardi, la cour d'appel de Paris a refusé de libérer le théologien suisse, mis en examen pour viols.


Demande de remise en liberté rejetée, ce mardi, pour Tariq Ramadan. Le théologien, mis en examen pour viols, avait déposé une demande devant la Cour d'appel.

Incarcéré depuis trois mois dans le cadre d'une enquête pour viols, l'intellectuel musulman Tariq Ramadan contestait mardi matin devant la  justice le refus, le 4 mai dernier, de sa remise en liberté. Son avocat a notamment mis en avant son état de santé - il est atteint d'une  sclérose en plaques - incompatible selon lui avec sa détention à la maison d'arrêt de Fresnes. Il avait proposé un contrôle judiciaire de son client, avec remise de son passeport suisse et une caution de 150.000 euros, ou avec un bracelet électronique.


Éviter tout risque de pression sur les victimes présumées

Le 4 mai dernier, le juge des libertés et de la détention avait refusé de lui accorder cette mise en liberté sous contrôle judiciaire pour éviter tout risque de pression sur les victimes, et pour garantir sa présence en France.

L'enquête a été déclenchée en octobre par les plaintes de deux femmes, dans le sillage du scandale Weinstein aux Etats-Unis. Elles ont été rejointes en mars par une troisième. L'audition prévue le 5 juin de Tariq Ramadan - la première depuis sa garde à vue - pourrait conduire à une nouvelle mise en examen pour ces faits. Une quatrième femme a également déposé plainte pour viol à Genève.
Mardi 22 Mai 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :