"La criminalisation du viol, en tant que parlementaires, nous allons en faire notre propre affaire (Adji Mbergane Kanouté, Députée).


"La criminalisation du viol, en tant que parlementaires, nous allons en faire notre propre affaire (Adji Mbergane Kanouté, Députée).
C'est en marge du Sit-in organisé par le "réseau des femmes évoluant dans la lutte contre toutes formes de violence faite aux femmes et aux jeunes filles, que la présidente de l'Union pour le développement du Sénégal authentique ( Uds/ A), Adji Mbergane Kanouté, a estimé qu'en tant que femme parlementaire, "ce combat pour la criminalisation du viol peut voir le jour". 

Estimant que " c'est au niveau de l'Assemblée nationale que les lois vont être votées, cette opportunité que les femmes et même les jeunes filles pourront avoir à travers l'éventuelle application de cette loi sur la criminalisation est réelle. Donc notre présence en tant que parlementaire, montre notre souhait de voir, ces injustices, ces crimes, viols et violences de toutes formes faites à ces femmes, être punis pour de bon", lance la députée et membre de la coalition Benno Bokk Yaakar.

Dans leur optique de parlementaires, ces députées qui se sont jointes à la cause de la femme opprimée, persécutée, se disent prêtes, ensemble, sans tenir compte de leur appartenance politique ( qu'elles soient de la majorité présidentielle, de l'opposition ou encore des non-inscrits), de faire face à ce fléau qui gagne du terrain dans notre société et qui risque de tenir l'image de marque de notre pays.
Dimanche 26 Mai 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :