« La bave du crapaud n’atteint pas la blanche colombe » (Fallou Samb, Responsable du MODEL)


« La bave du crapaud n’atteint pas la blanche colombe » (Fallou Samb, Responsable du MODEL)

Ceux qui s’acharnent contre le Premier Ministre Mouhamed Boune Abdallah Dionne, les jaloux et les aigris, vont continuer à maigrir. Parce que ce technocrate émérite, ce digne fils de Gossas, est en train de mettre en pratique, avec dextérité, la vision du Président Macky Sall.

Monsieur le Premier Ministre vous êtes une fierté pour les gossassois. Votre travail remarquable à la tête du gouvernement nous honore à plus d’un titre, et doit interpeller les ressortissants de Gossas, pour faire bloc autour de votre personne, dans cette mission exaltante de porter le Sénégal aux cimes des pays émergents.

Par votre engagement aux côtés du Président Macky Sall, vous êtes la cible, d’attaques ignobles et infondées, venant de personnes malintentionnées, non pas des opposants politiques, mais des vrais ennemis politiques, disons d’ennemis tout court.

On peut concéder le droit de critiquer à toute personne qui n’est pas  d’accord avec soi, mais que cela soit dans l’optique de rectifier ce qui est mal fait, ce que l’on a fait et qu’on ne devrait pas faire, ou ce que l’on devrait faire, et qu’on a pas fait ; mais les jaloux et les aigris, comme nommés plus haut, ne sont intéressés que par les débats de caniveaux, les ragots d’égouts et les ergotages de fosses.  

A ceux-là, nous disons que nous ferons face. Les jeunes de BBY  de Gossas, par ma voix s’érigeront désormais comme bouclier devant le PM Dionne, avec armes et bagages, pour contrecarrer toutes velléités de francs-tireurs embusqués. 


 Nous ne nous lasserons jamais de montrer les réalisations révolutionnaires de ce gouvernement sous la conduite du PM Dionne, réalisations qui empêchent de dormir les assoiffés de pouvoir, les rêveurs, et les apprentis messie politiques. 

Durant ces sept dernières années, le Président Macky Sall et ses collaborateurs ont su transformer positivement le vécu de millions sénégalais, tous secteurs confondus, et dans plusieurs localités jadis laissées pour compte. Le  PUDC, dans son originalité, est vanté au-delà de nos frontières, jusqu’à faire des émules.  En faisant par trois fois le tour du Sénégal avant d’accéder au pouvoir, le Président Sall avait su résumer les difficultés des populations rurales en quatre catégorie : l’accès à l’eau, à la santé, à l’électricité et au désenclavement. 

Le gouvernement du Sénégal, sous la conduite de l’ancien Haut fonctionnaire de l’ONUDI, avec l’appui technique du Programme des Nations unies pour le Développement (PNUD), a lancé en 2015 le PUDC. « Ce programme vise l’amélioration de l’accès des populations rurales aux services sociaux de base à travers la mise en place d’infrastructures socio-économiques, tout en favorisant l’implication des acteurs locaux dans le développement économique et social de leurs localités.
 
Doté d’un budget d’environ 192 millions de dollars (plus de 100 milliards de francs Cfa), le projet est entièrement financé par le Gouvernement sénégalais et mis en œuvre par le PNUD.
 
Dans son communiqué, le Bureau du PNUD donne quelques chiffres dans différents domaines d’intervention du programme : 335 villages électrifiés, 80 centrales solaires opérationnelles et produisent 255 volts en moyenne tension/basse tension.
 
Le document signale aussi 692 km de routes rurales construites dont 575 ouvertes à la circulation, améliorant l’accès aux habitants de 730 villages, 229 forages et 147 châteaux d’eau, 3 729 équipements post-récolte distribués aux femmes.
 
Il y a aussi 3 centres de collecte de lait mis en place, 133 surfaces végétales cultivées couvrant 526 ha dans 133 villages, 100 périmètres clôturés d’une superficie de 402 ha.
 
Une deuxième phase du PUDC, dont le financement est estimé à au moins 300 milliards de francs CFA, est prévue d’ici les prochains mois. »

Nous avons cité un organisme international pour que les vendeurs de vent et les nihilistes ne puissent s’adonner à leur jeu favori que la décence m’interdit de nommer ici. 
Dans cette lancée nous apporterons la réplique toujours documentée par la présentation d’un bilan élogieux et glorifiant, décliné dans les programmes comme le PUMA, PROMOVILLES, PEPAM, PAQUETS, etc. 

Nous jeunes de Gossas, réitérons encore une fois notre engagement sans faille auprès de Monsieur le Premier Ministre, et lui disons de continuer le travail louable qu’il est en train d’abattre sous la direction du Président Macky Sall, travaille qui a coup sûr  permettra de réélire notre candidat au premier tour de l’élection présidentielle de 2019.

Fallou Samb Responsable du MODEL
Pour la jeunesse BBY de Gossas
Dimanche 14 Octobre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :