LES DESSOUS DU FORUM DE DAKAR : Quand les USA et la France sortent l’artillerie lourde...


Le Centre Abdou Diouf  de Diamniadio est le théâtre d'une frénésie aux contours parfois très secrets. C'est le cas de la diplomatie souterraine que mènent les grandes puissances pour le contrôle ou pour ne pas être doublé sur la question sécuritaire en Afrique.
La Chine, le Japon, la France, la Grande Bretagne et les USA ont mis le paquet avec une présence visible d'experts et de lobbyistes de haut niveau au forum de Dakar.
Les plus en vue restent cependant les américains qui ont réussi à placer dans les panels stratégiques l'un de leurs meilleurs spécialistes le vice amiral Michael Franken, commandant adjoint pour les opérations militaires du dispositif Africom. Tout ce que l'ambassade  américaine à Dakar compte de "spécialistes" militaires, de renseignement et même de relations publiques sont présents et très actifs dans les couloirs du Forum.
La France, malgré la concurrence serrée des Usa, de la Chine et du Japon cette année, a réussi à "verrouiller" le forum. Au delà de l'imposante délégation militaire et du cabinet du ministre Le Drian, la France profite du sommet pour faire du business avec les africains. L'exemple le plus patent est l'offensive de charme de Airbus et d'autres grandes multinationales françaises présentes à Dakar pour négocier des parts de marché dans un continent africain considéré comme le "nouvel eldorado". 
Lundi 5 Décembre 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :