LE SG DE LA COJEM : ' Me Alioune Badara Cissé est en campagne déguisée et il nous aura en face de lui. Qu'il démissionne s'il n'est pas content ! '


LE SG DE LA COJEM : ' Me Alioune Badara Cissé est en campagne déguisée et il nous aura en face de lui. Qu'il démissionne s'il n'est pas content ! '

Après le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne, voilà que la Cojem se dresse contre le médiateur de la République. Mamadou Libasse Basse, Secrétaire Général de la structure qui regroupe les Jeunes Mackystes, n'y va avec le dos de la cuillère. Il trouve tout simplement  que Me Alioune Badara Cissé se trompe de combat et manque de maîtriser ses fonctions. '' Le médiateur de la République est investi d'une mission générale de contribution à l'amélioration de l'État, dans ses relations avec les administrations publiques et privées. Il a un pouvoir d'autosaisine, il peut entreprendre de sa propre initiative,  s'il le juge utile, toute démarche entrant dans le cadre de sa mission. Voici quelques unes des missions assignées à l'ombudsman, dérivé du latin "mediator" qui signifie "le milieu", celui qui joue le rôle d'intercesseur, d'entremetteur.

Mamadou Libasse Basse d'estimer que l'avocat est loin de jouer cette tâche qui lui est dévolue. '' Il n'a pas su bien jouer ce rôle. Il déroule plutôt une campagne électorale déguisée qui a assez duré. Il  est temps de lui dire d'arrêter. On ne peut pas se permettre de rouler dans une luxueuse voiture climatisée, vitres teintées, parcourir les zones décimées, pour ensuite venir jouer au touriste -prophète. La comédie a vraiment duré. "
Pour lui, le Saint-Louisien fait preuve d'une compassion verbale peu conséquente. '' Si vous n'êtes pas content monsieur le médiateur, rendez le tablier ! '' s'exclame -t-il avant  d'ajouter : 
'' vous vous soulagerez et vous nous soulagerez également. On ne peut pas scier la branche sur laquelle on est assis. La stratégie du "pompier-pyromane" ne peut pas continuer. '' Tantôt, il tire à boulets rouges sur le régime, tantôt il se cache derrière les religieux pour regretter. Nous nous offusquons de plus en plus de ce brillant esprit juriste, qui s'est fourvoyé lamentablement avec ses sorties à deux clopinettes... ''
Vendredi 28 Septembre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :