LE PDS, PREMIÈRE VICTIME DU DIALOGUE / Entre le communiqué 'dit' de Wade et la participation annoncée d'Oumar Sarr aux échanges... L'inéluctable implosion d'un parti déjà déchiré!


Wade est-il l'auteur du communiqué publié à travers la presse et dans lequel il annonce la décision officielle du Pds de ne guère prendre part au dialogue national ? Au niveau du parti libéral, certains dignitaires sont formels. Le texte n'émane pas du Pape du Sopi et les éléments qui confirment cette thèse font légion. 

En effet, confie un leader libéral à Dakaractu : "au-delà du fait que Wade-père  n'est réellement plus concerné par ce tourbillon politique, du fait qu'il s'en écarte de plus en plus, il reste évident que sa signature a été truquée. '' Notre interlocuteur de marteler que cette signature a, en effet, été maladroitement imitée avant de soupçonner Karim Wade de chercher à tirer les ficelles de cette impasse politique. Deuxième élément qui frappe à l'œil nu, c'est le fait que la mention '' 20h 35 GMT '' ait été faite dans le texte, alors que la lettre est supposée avoir été écrite par ''un Wade au Sénégal.'' Cela prouve, si besoin en est que l'auteur du communiqué est hors du Sénégal. Troisième et dernier élément : Le fait que le communiqué en question n'ait point transité entre les mains d'Oumar Sarr, à qui Wade remet les documents de ce genre. En termes plus clairs, le Pds file droit vers une scission dès lors que l'interdiction faite aux membres du Pds de prendre part au dialogue sera très certainement violée.


En déclarant sa ferme volonté de prendre part au dialogue à travers un communiqué signé par Mamadou Diop Decroix, le Front de Résistance Nationale comptera, à coup sûr, dans sa délégation un certain Oumar Sarr. Nos sources confirment, en effet, que le Secrétaire général adjoint du Pds ira répondre à l'appel du Président Macky Sall ( qu'il vente ou qu'il neige). Autrement dit,  tout est à point nommé pour que Sarr et Wade-fils enclenchent un bras de fer qui fera, inéluctablement, très mal au Pds.

Seulement, la roue tournera moins vite comme ce fut le cas lorsque Me Madické Niang était poussé vers la sortie. En effet, l'ancien maire de Dagana contrôle désormais l'essentiel des arcanes du parti et peut plus que jamais compter sur de grands dignitaires libéraux.

Organisé pour assainir les relations entre acteurs politiques Sénégalais, le dialogue national aura, tout de même, réussi à désagréger le premier grand parti de l'opposition au Sénégal : le Parti Démocratique Sénégalais...
Mardi 28 Mai 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :