LE HCCT, UNE INSTITUTION POUR CASER DES ALLIÉS POLITIQUES : PREUVES SI BESOIN.


Au 1er tour de la présidentielle de 2012, Macky Sall était porté par la coalition Macky 2012, un repaire d’organisations vermoulues et d’acteurs ayant, pour la plupart, atteint la ménopause politique depuis longtemps, mais qui avaient vu dans cette coalition, une belle occasion pour se recycler. Au 2e tour, une coalition encore plus grande et plus hétéroclite comprenant toutes les coalitions dont les candidats n’étaient pas qualifiés pour le 2nd tour, était venue gonfler davantage la première coalition qui titubait déjà du fait de sa grosseur sans maitrise. BBY et Macky 2012 faisaient donc un cocktail pour Macky qui, une fois élue, allait avoir désormais comme 1ere priorité, le « recasement » de ce beau monde pour éviter que le cocktail n’explose, l’implosion ayant déjà commencé dans sa 1ere coalition après les premiers castings.
Celui qui a fait le procès des institutions dites budgétivores comme le Conseil Economique et Social au nom d’une « gestion sobre et vertueuse » a surpris tous ceux qui s’attendaient à ce qu’il supprime cette institution pour faire des économies d’échelle non seulement en maintenant cette institution, mais en l’affublant d’un nouveau baptême, loin du Jourdain : le CESE. Un enfumage en ordre avec l’ajout en trompe-l’œil du mot « environnemental », pompeusement retenu pour montrer aux uns et aux autres que les questions d’environnement l’intéressent au premier chef. Et comme si cela ne suffisait pas, Macky Sall ajouta une insulte aux citoyens et surtout à la jeunesse désœuvrée du pays, une autre institution dans la foulée du referendum de 2016 avec le Haut Conseil des Collectivités Territoriales ou HCCT composé de 150 membres gracieusement rémunérés alors même qu’une bonne partie est nommée par Macky lui-même, une façon directe de placer ceux qui, dans son camp avaient commencé à râler pour une part du gâteau politique.

La création en soi d’une deuxième chambre consultative dans l’un des pays les plus pauvres au monde est une preuve que l’objectif du politicien véreux Macky Sall était de trouver une planque pour ses alliés, car aucun sénégalais sérieux ne justifiera de l’utilité d’une telle chambre. Une autre preuve est le fait qu’il lui revient de nommer 70 des 150 Haut conseillers. Tout naturellement il nomme ses alliés que ses premiers castings ont laissés en rade.  Mais la preuve irréfutable que le HCCT est une autre institution pour caser de la clientèle politique vient du fait qu’à la mort d’Ousmane Tanor Dieng, patron du PS qui en était le président, la présidence de l’institution est revenue au parti socialiste, son grand allié dont il faut se garder de frustrer sachant que le patron de l’autre grand parti allié Moustapha Niass est à la tête de l’institution parlementaire. Avec la nomination d’Aminta Mbengue Ndiaye (adjointe de Tanor au PS) comme successeur d’Ousmane Tanor Dieng à la présidence du HCCT, Macky vient d’administrer la preuve que le HCCT était bel et bien un machin pour la clientèle politique trop nombreuse à « recaser ». Le fait de nommer Aminta Mbengue Ndiaye déjà ministre dans le gouvernement actuel à la présidence du HCCT vient confirmer à tous ceux qui doutaient encore que le HCCT n’est pas créé pour le bien du Sénégal et des Sénégalais, mais bien pour le bien de Macky et de son camp, un bien pour le plus grand mal du Sénégal. Ainsi, dire que le HCCT a été institué pour accompagner le processus de développement des territoires, c’est plus qu’un grand enfumage. C’est un grand mensonge débité par ses promoteurs, qu’ils soient politiciens, universitaires ou autres experts divers et alimentaires. J’espère qu’Ismaila Madior est en ce moment très petit dans ses souliers, lui l’intellectuel versatile à la conviction douteuse qui a été en service commandé et commando pour piloter ces réformes cosmetiques qu’une revision constitutionnelle nous imposait; lui qui s’est forgé l’image de l’intellectuel qui écrit une chose et parle de son contraire. Pauvre de Sénégal!
Yankhoba SEYDI, REWMI
 
Mercredi 6 Novembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :