LE CAS ASSANE DIOUF DÉBATTU À TOUBA - Serigne Modou Bara Dolly souhaite des sanctions sévères et accuse Wade et Madické


À Touba, l'arrestation d'Assane Diouf suite aux propos insultants qu'il a distillés à travers Internet à l'encontre de Cheikh Bassirou Mbacké Abdou Khadre, est loin de suffire. Un face-à-face avec la presse, lundi après-midi,  initiée par Serigne Modou Mbacké Bara Dolly a permis de comprendre le degré de colère qui couve encore dans la cité religieuse. 

Accusant ouvertement Me Abdoulaye Wade et Me Madické Niang de s'employer depuis le premier jour à manipuler l'insulteur public, Serigne Modou Mbacké Bara Dolly se voudra clair dans sa déclaration. '' Cette affaire est complètement politique. Nous voyons derrière ce monsieur la main de l'ancien Président de la République et de son numéro 2. Wade a récemment attaqué les jeunes Chefs religieux. Il a essayé de les ridiculiser les accusant de n'être intéressés que par l'argent et les biens mondains. C'est juste après qu'Assane Diouf a démarré ses insanités. Par conséquent, il ne saurait justifier sa non-culpabilité dans cette affaire. Depuis que cet homme est au Sénégal, il est choyé par le Pds. D'ailleurs, pendant l'Aïd El Kébir, il a prié aux côtés de Wade ''.

Serigne Modou Mbacké Bara Dolly de mettre en garde le Président Macky Sall. '' Il vous a insulté, vous et la première dame. Vous avez pardonné car vous  pouvez pardonner. Mais cette fois,  il s'est attaqué à notre foi. Nous ne pardonnons pas. Si Assane recouvre la liberté, sachez qu'il va courir un grand danger parce que les Mourides l'ont à l'œil. ''

À l'intention des autres insulteurs de la diaspora, le Mbacké-Mbacké dira avoir installé 77 comités à travers le monde pour traquer ces derniers. Françoise Hélène Gaye et Aby Ciss sont déjà dans le collimateur de ses structures.
Mardi 28 Novembre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :