LA RACLÉE DE FATMA DIOP (Députée Pds à Mbacké) : ' Oumar Sarr et Cie ont fait preuve de fumisterie... Notre parti est détruit par la tricherie... Wade ne mérite pas ça ! '


Semaine de tous les remous à Touba et Mbacké pour le Pds... Les langues se sont déliées en l'espace de 72 heures et déjà les premières révélations ont commencé à tomber. 
Fatma Diop, députée libérale, a ouvert le bal par une sommation interpellative adressée au professeur Lamine Fall qui l'a, via les médias, accusé d'avoir organisé des jeunes pour saboter la rencontre de mercredi. Mais là n'est pas le problème, car les déclarations de la parlementaire sont époustouflantes.

Entourées de ses militantes chez elle à Mbacké Bari, Sokhna Fatma Diop a ouvertement attaqué Oumar Sarr et Me Madické Niang officiellement envoyés par le Pds pour présider le lancement de la vente des cartes. Pour elle, '' ces deux hommes représentent ce que Me Wade a de plus médiocre dans sa formation politique. '' Revenant sur le périple effectué par ladite délégation, la leader politique ne mâchera pas ses mots. '' Il est temps que tout le monde sache la vérité sur la visite récemment effectuée par la commission de supervision envoyée par le parti pour présider au lancement de la vente des cartes. Je tiens d'abord à déplorer que l'on nous ait envoyé des responsables soit-disant d'envergure nationale, alors qu'ils ont été tous battus chez eux lors des élections dernières et ce, jusque dans leurs propres bureaux de vote. Ils n'ont de leçons à donner à personne. À cause de leur comportement fumiste, ils sont en train de gâter le parti, ce patrimoine si cher au Président Wade. Personne ne le sait peut-être, mais ils ont payé, selon des sources, pour dérouler la tournée. 20 millions de francs Cfa, m'a-t-on dit. Ils n'ont laissé ici, pas un seul centime. ''

Sokhna Fatma Diop d'accélérer la cadence de son réquisitoire. '' Ils sont venus pour s'adresser aux responsables les plus insignifiants. Si Adji Seck, Serigne Fallou Mbacké,  Mame Mbaye Niang sont partis, c'est à cause de ces gens qui ont englouti beaucoup d'argent en tant que ministres sous Wade et qui veulent continuer à se remplir les comptes. Ils nous ont privé de parole, alors qu'ils ne valent plus rien chez eux !  ''

Interpellée sur les rumeurs qui la donnent très proche du pouvoir, Sokhna Fatma Diop se voudra claire. '' Ce sont eux qui flirtent avec le pouvoir. Nous savons beaucoup de choses. Qu'on ne nous pousse pas à bout, à bon entendeur... ! ''
Samedi 12 Mai 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :