L'enseignant Mamadou Junior Diakhaté au chevet de la Maternelle de l'école Manguiers 1 touchée par les inondations.


Célèbre sur le réseau social Twitter où il a fini de jouir d’un capital sympathie énorme grâce à la magie de ses actions citoyennes, Mamadou Junior Diakhaté est à l’avant-garde de tous les combats : nettoyage des rues, sensibilisation au coronavirus, protection des talibés. Aujourd'hui, Mamadou Junior Diakhaté, par ailleurs président de l'association Simple Action Citoyenne est au chevet de la Maternelle de l'école Manguiers 1. Ceci, pour assurer la réfection et la rénovation de l'établissement. "On nous a signalé une urgence qui est ce jardin d'enfants qui doit accueillir des enfants dans un mois. L'état de l'assainissement de l'école est extrêmement grave", a-t-il souligné. Sur ce, il précise qu'ils sont venus faire un diagnostic et éventuellement préparer une intervention avec toute l'équipe.

Pour ce faire, M. Diakhaté compte passer par les mêmes canaux, c'est-à-dire présenter à la communauté le projet, leur montrer les images, faire des devis avec des jeunes bénévoles et lancer sur internet une collecte de dons de matériel pour pouvoir revenir et entamer rapidement les travaux de l'école. Ainsi, il promet de démarrer après le Grand Magal de Touba et en moins d'une semaine, il va remettre à neuf cette école.

À cette occasion, le président de l'association Simple Action Citoyenne a signalé que, depuis la première école réfectionnée, ils reçoivent tous les jours des sollicitations pour la réfection d'écoles. À l'en croire, ils n'ont jamais bénéficié de l'appui de l'État.

"Au regard de l'urgence, nous avons mis en attente les autres écoles au profit de cette maternelle parce que c'est une des priorités. Plus de 42 écoles sont en attente et huit écoles sont prêtes à accueillir des élèves", a-t-il conclu. 
Mardi 29 Septembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :