L'affaire de saisie de drogue à Yenne devant la Chambre criminelle : Le cerveau agissait depuis... la prison de Rebeuss

Après deux années d’instruction, le doyen des juges vient de mettre en accusation et de renvoyer devant la Chambre criminelle Moustapha Guèye, Maodo Malick Diop et Asarodion Lucky Omoruyi pour trafic international de drogue. Ce, dans le cadre de l'affaire de saisie de drogue à Yenne qui avait défrayé la chronique. Selon les informations de Libération, le cerveau de la bande a personnellement coordonné l’opération depuis la prison de Rebeuss où il était détenu...


L'affaire de saisie de drogue à Yenne devant la Chambre criminelle : Le cerveau agissait depuis... la prison de Rebeuss
Libération révélait que l'affaire de saisie record de drogue à Mbour opérée par la Section recherches en cachait une autre : le cerveau ibrahima Doumbiya agissait depuis la prison de Thiès où il était détenu. L’instruction du dossier relatif à la saisie de drogue à Mbour, qui vient de connaître son épilogue, a formellement établi que Maodo Malick Diop, le parrain, a personnellement supervisé la livraison de la marchandise depuis la prison de Rebeuss. Comment est-ce possible ?
Le 31 mai 2016, les éléments de la Section de recherches de la gendarmerie recevaient une information selon laquelle le nommé Moustapha Guèye devrait réceptionner de la drogue drogue au niveau de la localité de Sendou.
C’est ainsi qu’un plan de surveillance et d’interpellation a été mis sur pied. les enquêteurs notaient, aux environs de 10 heures, qu’un véhicule de marque Citroën C155d DK52B venant du côté de Yenne et ayant à son bord Moustapha Guèye alias Mbeuss s’était arrêté sous un grand arbre à l’entrée du village de Sendou.
Quelques instants après, un taxi jaune noir de marque Renault le rejoignait. Sortis de ces deux véhicules, Moustapha Guèye et Asarodion Lucky Omoruyi, après quelques échanges de propos, débarquaient du taxi sept gros sachets blancs avant de les charger dans le véhicule Citroen stationné juste à côté. C’est ainsi que le conducteur de ce véhicule prenait la direction Bargny tandis que le taxi se dirigeait vers le sens inverse (Yenne).
S’étant lancés à leur poursuite, les gendarmes finissaient par mettre la main sur Omoruyi et le chauffeur du véhicule Citroën qui venaient de livrer 150 kilos de drogue. Au même moment, les autres éléments, restés sur les lieux, procédaient à l’arrestation de Moustapha Guèye et du chauffeur du taxi qui venaient de réceptionner cette drogue.
Interrogés sous le régime de la garde à vue, Moustapha Guèye et Asarodion Lucky Omoruyi reconnaissaient se livrer à cette activité de trafic de drogue en affirmant que l’opération a été dirigée depuis la prison de Rebeuss par Maodo Malick Diop via son...numéro de téléphone qui est le 7737657...
Par ailleurs, Moustapha Guèye précisait qu’Asarodion qui disposait du numéro 7782939...l’avait appelé sur son contact 7747605...pour lui faire part de sa volonté de lui livrer sept paquets contenant de la drogue. Il est arrivé au Sénégal le même jour, à 4 heures du matin, avant d’être contacté par un certain Moussa Diakité qui l’avait invité à venir retirer la drogue au dernier village avant la ville de Mbour. Il ajoutait que Maodo Malick Diop l’avait auparavant appelé pour le mettre en rapport avec Moustapha Guèye. Toutefois, les deux chauffeurs - qui ont finalement eu un non-lieu - niaient toute implication dans cette affaire en précisant avoir seulement été pris en location par les mis en cause. Ce que d’ailleurs ces derniers confirmaient.
inculpés respectivement pour association de malfaiteurs et trafic international de drogue, les suspects contestaient les faits après avoir fait des aveux devant les gendarmes. Moustapha Guèye soutenait que Maodo Malick Diop l’avait appelé pour le mettre en rapport avec un malien pour la livraison de 7 ballots de tissus de classe appelé ‘’ganilla’’. C’est ainsi, selon lui, que le malien lui a donné rendez-vous à Yenne pour la livraison des sacs.
Quant à Asarodion, il fait remarquer qu’il était à Yenne vers 11 heures pour passer une commande de poissons. dans le même sillage, Maodo Malick Diop réfutait non seulement connaître ses complices présumés mais aussi d’être le propriétaire du numéro 7737657...
Samedi 11 Août 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :