L’Union européenne sur la présidentielle : « Ce scrutin montre un paysage politique en recomposition » ( Hélena VALENCIANO, Cheffe de la mission d’observation).


L’élection présidentielle du 24 février 2019 s’est tenue en l’absence de candidats représentant les deux partis ayant historiquement structuré la vie politique sénégalaise. Il s’agit du Parti démocratique sénégalais (Pds) et du Parti socialiste(Ps).

Cet aspect a été noté par la mission d’observation électorale de l’UE qui est présente au Sénégal pour suivre le déroulement des élections présidentielles de février 2019. Elle conçoit le paysage politique sénégalais en recomposition à travers les coalitions et la configuration des partis en l’absence des deux cités plus haut.

Néanmoins, la mission soutient que la compétition entre candidats a été libre et généralement pacifique. L’élection s’est déroulée dans un contexte certes, de désaccords entre forces politiques portant, en particulier, sur la question des conditions pour être candidat et sur la distribution des cartes d’électeur. La mission note qu’en dépit de tensions annoncées, le scrutin s’est déroulé dans des conditions de calme et d’ordre public remarquables.
Mardi 26 Février 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :