L’Opposition Démocratique Mauritanienne « s’élève contre tout acte et tout agissement de nature à perturber les relations mauritano-sénégalaises et les relations avec les voisins en général ».


L’Opposition Démocratique Mauritanienne « s’élève contre tout acte et tout agissement de nature à perturber les relations mauritano-sénégalaises et les relations avec les voisins en général ».
L’Opposition Démocratique Mauritanienne « s’élève contre tout acte et tout agissement de nature à perturber les relations mauritano-sénégalaises et les relations avec les voisins en général ».
Elle reconnaît en même temps le droit de la Mauritanie à préserver ses eaux territoriales, condamne énergiquement l’usage disproportionné de la force qui a conduit à la mort d’un pêcheur sénégalais, tout comme elle condamne énergiquement le pillage des boutiques appartenant à des mauritaniens.
Cette mouvance invite les autorités des deux pays à faire preuve de responsabilité, à désamorcer la crise, à privilégier l’intérêt des deux pays sur toutes les considérations particulières et étroites et à œuvrer pour que ce genre d’incidents douloureux ne se répète pas. Elle fait porter aux autorités des deux pays la responsabilité des conséquences fâcheuses qui pourraient découler de toute gestion irresponsable d’une telle situation.
L’Opposition Démocratique Mauritanienne exhorte aussi les autorités des deux pays à conclure, dans les meilleurs délais, un accord de pêche qui, tout en préservant la souveraineté et les intérêts de la Mauritanie, renforce les liens de bon voisinage, de solidarité et d’avantages réciproques qui doivent unir les deux pays frères.
L’Opposition Démocratique Mauritanienne appelle les forces politiques et sociétales et toutes les bonnes volontés dans les deux pays frères à faire face aux propagandes fallacieuses dont les auteurs tentent d’envenimer les relations entre les deux pays frères. Elle exprime ses condoléances attristées à la famille de la victime sénégalaise et sa compassion aux commerçants mauritaniens touchés dans leurs biens.
Jeudi 1 Février 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :